La professionnalisation des AESH

Sobraques, Marie (2020) La professionnalisation des AESH. [Mémoire]

[img] Text

Marie.SOBRAQUES_master2.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (837kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Sobraques, Marie
Directeur de recherche: Larré, Françoise
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Professeur des écoles
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Uncontrolled Keywords: Professionnalisation, AESH
Abstract: Depuis les années 1980, le besoin d’accompagnants pour les élèves en situation de handicap en classe ordinaire a largement été mis en évidence. La loi de 2005, prônant l’inclusion plutôt que l’intégration, va dans ce sens, puisqu’un accompagnement humain peut être un moyen de répondre aux besoins spécifiques de certains élèves, afin de leur permettre une scolarisation en milieu ordinaire. Ce principe d’inclusion est aujourd’hui inscrit dans le premier article du code de l’Education. Néanmoins, malgré les nombreuses avancées des droits des personnes en situation de handicap, on peut constater sur la base des critères de Bourdoncle et Roquet, que l’absence d’identité professionnelle et de reconnaissance sociale, le manque voire l’absence de formation, la précarité des contrats, sont autant de barrières institutionnelles qui entravent la professionnalisation des AESH. L’existence de ces barrières peut s’expliquer par la volonté de poursuivre deux objectifs peu incompatibles en même temps : la lutte contre le chômage et l’accompagnement d’élèves en situation de handicap en milieu ordinaire. Depuis la rentrée 2019, la loi de la confiance de J.M. Blanquer va dans le sens de la professionnalisation des AESH, mais dans les faits, il s’agit d’un processus lent, qui n’en est qu’à ses débuts. Se pose alors la question de l’existence de barrières tacites, qui participeraient sur le terrain à ralentir la professionnalisation des AESH. En effet, l’environnement classe où évolue l’AESH pourrait être générateur d’obstacles endogènes.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/10193