L’amoralisme de la philosophie de Clément Rosset : une école de l’approbation du réel

Caramel, Mathieu (2020) L’amoralisme de la philosophie de Clément Rosset : une école de l’approbation du réel. [Mémoire]

[img] Text

Mathieu.Caramel_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (833kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Caramel, Mathieu
Directeur de recherche: Bentouhami, Hourya
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Philosophie
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie > Morale, éthique
Abstract: La philosophie de Clément Rosset est partagée entre une interrogation théorique du réel, son activité approbatrice et une éthique thérapeutique. De plus, elle s’oppose de manière radicale à toute forme de morale. Néanmoins, malgré son immoralisme apparent, la philosophie de Rosset se veut « amoraliste ». Cet essai est donc consacré à la compréhension de la philosophie de Rosset sous son aspect pratique. De ce fait, nous avons cherché les raisons pour lesquelles une philosophie pouvait proposer une éthique absolument « amorale ». En ce sens, l’intention de cet essai est d’abord de distinguer et différencier les significations attribuées aux termes d’« éthique » et de « morale », ensuite de comprendre qu’une philosophie n’ayant qu’une perspective anthropologique ne peut pas, paradoxalement, fonder une morale, enfin de restituer les implications pratiques qu’une théorie philosophique peut avoir sur la connaissance et la béatitude de l’homme. En effet, si la philosophie de Rosset a pour seul objet le réel, elle ne conserve pas moins son seul et unique présupposé méthodologique : une connaissance à la mesure de l’homme. Or, dans cette philosophie, si le réel et l’homme ne se confondent pas, leurs échanges n’en restent pas moins liés. En effet, selon Rosset, il n’y a, au fond, aucune distinction entre la théorie et la pratique, entre la connaissance et ses implications éthiques. Le réel étant à la mesure de l’homme, il est donc, pour Rosset, à la mesure de son expérience immédiate. La philosophie de Rosset forme donc une école de l’approbation du réel ayant pour seul but de recentrer l’homme sur sa condition d’existant.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/10464