Enseigner l’histoire par la bande dessinée : L’exemple de Rome à travers Astérix en classe de 6e.

Lacotte, Alizée (2016) Enseigner l’histoire par la bande dessinée : L’exemple de Rome à travers Astérix en classe de 6e. [Mémoire]

Ceci est la version la plus récente de ce document.

[img]
Prévisualiser
Texte (PDF)

lacotte_alizee_M22016.pdf


Télécharger (5MB) | Prévisualiser
Type de document: Mémoire
Auteurs: Lacotte, Alizée
Directeur de recherche: Grand-Clément, Adeline
UFR / Composantes: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Histoire et Géographie
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire ancienne
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Mots-clés en français: Astérix, Bande dessinée, Histoire, Sixième, Collège, Antiquité romaine
Mots-clés dans une autre langue: Asterix, Comic, History, Teaching year 7’s, Middle School, Roman antiquity
Résumé en français: La bande dessinée historique comme support d’enseignement de l’histoire ne va pas de soi, même si, depuis les années 1970 de plus en plus d’enseignants s’en emparent, en même temps que certains auteurs ont la volonté de rendre leurs bandes dessinées historiquement fiables par un travail approfondi sur les sources. Dans ce mémoire, je me suis attachée à montrer comment ce médium au statut particulier, alliant texte et image, peut servir de document pour étudier l’histoire. L’étude de Rome à travers Astérix en classe de sixième vise à montrer que la bande dessinée est un document pédagogique intéressant, dans la mesure où, en plus de permettre de travailler le programme, il développe un certain nombre de compétences chez les élèves. En effet, Astérix étant à la fois une reconstitution de l’antiquité romaine et une représentation de la France des années 1950, sa compréhension nécessite d’exercer un esprit critique. Les élèves, en travaillant sur cette bande dessinée, apprennent donc à critiquer un document, à déceler les différents niveaux de lecture, tout en envisageant ce qu’est le métier de l’historien.
Résumé dans une autre langue: The use of historical comic books as support for teaching history is not an obvious path to embark upon. One has to acknowledge however that since the 1970’s using this medium has become a growing trend amongst teachers, and some comics’ authors have purposefully conducted in depth research on sources to ensure the historical accuracy of their work. In this thesis, I have endeavoured to demonstrate how this medium with its particular combination of imagery and text, can be relied upon to deliver the history curriculum. Teaching year 7’s the history of Rome through the stories of Asterix tends to demonstrate that the use of comic books can be an interesting pedagogical tool which helps develop a range of key skills in pupils. Indeed, a critical approach is necessary to comprehend the comics of Asterix which are both a reconstitution of the Roman era and a representation of the French society of the 1950’s. Pupils working on this particular comic are therefore not only learning to have a critical judgement on the document at hand, but also need to detect layers of interpretation in their reading, as well as develop an understanding of the work of the historians.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1075

Versions disponibles de ce document

  • Enseigner l’histoire par la bande dessinée : L’exemple de Rome à travers Astérix en classe de 6e. (deposited 16 Sep 2016 12:19) [Actuellement Affiché]