La place du corps dans la compréhension orale en LVE : exemple d'une lecture participative d'un conte anglophone au cycle 3

Morceau, Jade (2020) La place du corps dans la compréhension orale en LVE : exemple d'une lecture participative d'un conte anglophone au cycle 3. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Jade.Morceau_master2.pdf


Télécharger (16MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Morceau, Jade
Directeur de recherche: Gobbé-Mévellec, Euriell
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Professeur des écoles
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Uncontrolled Keywords: Compréhension orale, LVE, Anglais, Lecture participative, Drama, Cycle 3
Abstract: La compréhension orale est l’une des cinq activités langagières enseignées à l’école primaire en classe de langues vivantes et étrangères. De nombreux rapports d’enquête, commandés par le Ministère de l’Education Nationale, éclairent les performances des élèves français dans cette sous-discipline au regard de celles de leurs camarades européens. La France se situe en-dessous de la moyenne européenne. Ce mémoire, avec l’exemple de l’apprentissage de l’anglais au cycle 3, cherche à apporter quelques éléments de réponses pour permettre aux élèves français de mieux réussir dans cette tâche. L’objectif de ce travail de recherche est d’analyser les bénéfices de la mobilisation du corps comme outils complémentaire à la parole pour mieux entendre et comprendre des messages auditifs. La problématique est par conséquent la suivante : Dans quelle mesure le corps, allié à la parole, permettra-t-il aux élèves en situation d’écoute d’accéder au sens d’un message oral ? Pour répondre à cela, notre étude se concentre en premier lieu sur la présentation des pratiques pédagogiques et didactiques actuelles recommandées par les programmes officiels. Dans un second temps, les recherches scientifiques menées sur le corps en lien avec le langage nous servent de base pour imaginer l’intérêt de la pratique corporelle en compréhension orale. Finalement, nous étudions les processus cognitifs mis en jeu par les élèves en situation d’écoute, ainsi que le rôle de la mémoire dans cette activité complexe, tout en expliquant en quoi le corps peut être une aide pour ces mécanismes de la compréhension orale. Pour finir de répondre à notre problématique, nous avons imaginé notre expérience sur le modèle d’une étude comparative dans le but de rendre compte de l’écart de compréhension entre deux groupes d’élève. Ils ont pris part à une situation d’écoute d’un album anglophone, le premier groupe en mobilisant son corps, le second sans sollicitation corporelle. Les groupes, constitués d’élèves en classe de CM1-CM2, devaient répondre individuellement à un questionnaire de compréhension. Les réponses récoltées montrent que la mobilisation du corps en situation de compréhension orale favorise une meilleure identification et appropriation du sens des messages entendus, particulièrement en ce qui concerne les éléments explicites du texte.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/10760