La démarche d'investigation, quels besoins praxéologiques pour l'enseignant ?

Rimaud, Sandrine (2020) La démarche d'investigation, quels besoins praxéologiques pour l'enseignant ? [Mémoire]

[img] Text

Sandrine.RIMAUD_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (4MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Rimaud, Sandrine
Directeur de recherche: Crumière, Anne
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Ouv pro scol cadre pluridiscip interdegrés (OPMSPI)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Uncontrolled Keywords: Démarche d’investigation, Théorie anthropologique du didactique, Praxéologie
Abstract: L’étude présentée porte sur les répercussions de la mise en œuvre de la démarche d’investigation sur la praxéologie des enseignants et par résonnance sur les apprentissages des élèves en primaire, cycles 2 et 3. Telle qu’elle est proposée dans les programmes aujourd’hui, la démarche d’investigation a pour but d’amener les élèves à mener à bien « une tâche non guidée exigeant une prise d’initiative ». Ainsi confronté à un problème qu’il ne sait pas résoudre dans un premier temps, l’élève est obligé de prendre des initiatives et cela le place en position d’agir. Sur le terrain, constat est fait que la démarche d’investigation a des répercussions plutôt positives, sur les élèves, sur leurs approches et leurs rapports aux savoirs, leur pérennisation. Pourtant cette dernière reste encore peu utilisée par les enseignants. D’où l’interrogation de savoir ce qu’apporte vraiment la démarche d’investigation : en quoi l’utilisation ou la mise en place la démarche d’investigation en classe permet l’évolution de la conception des enseignements en sciences et donc l’acquisition des savoirs et savoirs faire. Du point de vue de l’enseignant, cela induit des modifications de la pratique pédagogique afin de laisser plus de place aux élèves dans les différents moments d’enseignement. Proposer aux élèves ce type de démarche d’apprentissage implique donc pour les enseignants une mise en adéquation de leur pratique professionnelle. Car si ces derniers en voient souvent l’utilité qu’en sera-t-il de leur acceptabilité ? Nous essayerons d’apporter des réponses aux questionnements suivant : • Comment se positionnent les élèves et les enseignants par rapport à la démarche d’investigation ? Cela change-t-il leur manière d’aborder les apprentissages ? • Quels sont les freins rencontrés lors de sa mise en œuvre aussi bien du côté des élèves que de celui des enseignants ? Comment peut-on les dépasser ?
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/10765