Architecture narrative : Quand la narration devient outil de conception en architecture intérieure

Huntzinger, Lauriane (2020) Architecture narrative : Quand la narration devient outil de conception en architecture intérieure. [Mémoire]

[img] Text

Lauriane.Huntzinger_master2.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (27MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Huntzinger, Lauriane
Directeur de recherche: Becheras, Elodie
Divisions: Institut Supérieur Image Design (ISCID)
Diplôme: M2 Design d'espace, couleur, lumière
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts plastiques
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Architecture
Uncontrolled Keywords: Architecture narrative
Abstract: La conception architecturale peut-elle être guidée par la narration ? Dans cette étude, nous allons essayer de comprendre le lien possible entre le récit littéraire et l’architecture. Le récit se construit dans le temps, l’architecture dans l’espace. L’idée est d’enrichir le projet de manière sensible et d’apporter cette plus value unique au projet par le moyen d’histoires réelles ou imaginaires.. Nous nous intéressons ici plus particulièrement à l’architecture intérieure hôtelières, où les matériaux et les couleurs mis en scène deviennent les porte-paroles des histoires du lieu. J’expose dans cette étude l’évolution de la pensée du designer qui, grâce à la première rencontre avec le lieu (ce moment charnière au coeur processus que l’on nomme la phénoménologie), devient un capteur d’émotions. Le but de ce travail est de parvenir à mettre en place une méthode d’analyse du lieu pour en comprendre les enjeux, à travers la couleur et les recherches graphiques ou théoriques. Le designer devient alors une sorte de médium dans cette approche sensible de l’espace paysager, avant de retranscrire ces éléments dans une architecture porteuse de sens, sensibilisée à l’histoire du lieu dans lequel elle s’inscrit. Ce mémoire est un essai pour comprendre les différents moments de cette conception en trois étapes que Paul Ricoeur nomme la préfiguration, la configuration et la refiguration. La première étape étudie les paramètres qui peuvent influer le récit; à savoir la sensibilité du lieu et du designer lui-même : deux entités uniques au monde. Le projet découle par la suite de cette rencontre sensible. Vient alors l’étape de gestation du projet : quelles sont les manières de mettre en forme les éléments collectés In situ, transformés dans l’atelier du designer ? Quels sont les processus de réception de l’objet architectural pour le futur praticien de l’espace ? Quels sont, enfin, les moyens d’émouvoir et de transmettre ces récits uniques ? La troisième et dernière étape consiste à étudier la réception architecturale vécue par le visiteur en immersion dans l’espace narratif, et les moyens dont se déroule son assimilation du récit lors de ce moment déterminant. En fait, cette étude vise à comprendre et à exposer tous les paramètres qui interagissent tout au long du processus : récolte des informations liées au site, leur transformation dans le bâti architectural et leur réception par un visiteur unique.
Résumé dans une autre langue: Can storytelling guide architectural conception/design? My aim in this study is to try to understand the possible link that could exist between literary storytelling and architecture. The passage of time breathes life into the tale, and space brings into existence architecture. The idea is to, through the use of real or imaginary stories, significantly enrich the project and to add to it this unique value. My interest is particularly geared towards hotel interior architecture. The materials and the colours that were chosen speak of a time long past; they have become the storytellers of the life and times of the structure. In this study, I will present the evolution of the designer-mind, her way of thinking that, from the very first meeting of the place (this moment being pivotal and is at the heart of the process that we call phenomenology), captures the emotions and she becomes an emotional conduit. This aim of this study is to, through colours and graphical or theoretical research, be able to put forward a method of analysis of the surroundings to better understand what is at play. In this approach, the designer becomes a sort of medium who is sensitive to the landscape, before eventually translating these elements into architecture with meaning, all the while remaining faithful to the history of the place in which it is found. This thesis is an attempt at understanding the different moments of this three-stage conception that Paul Ricoeur calls prefiguration, configuration and refiguration. The first step studies the different parameters that could influence the story, namely the sensitivity of the place, as well as that of the designer himself, two unique entities in the world. The project is born out of this delicate encounter. The gestation stage of the project then follows. What are the ways to shape the elements that were collected in situ, and transformed in the designer’s workshop? What are processes used to receive the architectural object for the future practitioner of space? Finally, what are the ways to move, touch and convey these unique tales? Ricoeur’s final step includes studying the visitor’s reception of the architectural object. I will attempt to explore his reactions when confronted with the narrative space and the process of imagination, which find their origins in this defining moment.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/10778