L'articulation entre la dictée et les activités de négociation graphique : place et rôle des co-constructions de formulations métalinguistiques au cycle 3.

Romei, Pauline (2016) L'articulation entre la dictée et les activités de négociation graphique : place et rôle des co-constructions de formulations métalinguistiques au cycle 3. [Mémoire]

[img] Text

romei_pauline_M22016.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (956kB) | Request a copy
[img] Text

annexes_romei_pauline_M22016.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (90MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Romei, Pauline
Directeur de recherche: Paolacci, Véronique
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Professeur des écoles
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes > Français
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie > Sciences cognitives
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Uncontrolled Keywords: Orthographe, Formulations métalinguistiques, Compétences métalinguistique, Co-construction, Négociation graphique, Dictée négociée
Abstract: La recherche ayant confirmé la nécessité d’engager les élèves intellectuellement dans les apprentissages et de développer leurs compétences métalinguistiques pour favoriser l’acquisition de l’orthographe, il est question dans ce mémoire d’analyser la pertinence de l’articulation entre la dictée et les activités de négociation graphique. Plus particulièrement, l’analyse porte sur des données recueillies dans le cadre du dispositif de dictée négociée, associé à un dispositif de dictée ritualisé, engageant la co-construction de formulations métalinguistiques d’un groupe d’élèves pour négocier l’orthographe d’un texte. L’objectif de notre étude est de montrer si la co-construction de formulations métalinguistiques par le biais de l’articulation entre la dictée et un dispositif de négociation graphique, ici au cycle 3, permet effectivement de faire progresser les élèves quant à l’apprentissage de l’orthographe. Autrement dit, nous cherchons à montrer que l’attitude métalinguistique par rapport à la langue dans un dispositif de co-construction orale permet de mieux s’approprier l’orthographe. Le travail proposé interroge également les niveaux de formulation des élèves et leurs capacités métalinguistiques afin d’en observer l’évolution. Il s'agit donc d’attester ou d’infirmer l’efficacité des négociations graphiques entre pairs sur les compétences métalinguistiques et par conséquent sur les compétences orthographiques.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1079