Le pouvoir politique kouchite en Egypte (VIIIe - VIIe siècle av. J.-C.)

Tourte, Clément (2020) Le pouvoir politique kouchite en Egypte (VIIIe - VIIe siècle av. J.-C.). [Mémoire]

[img] Text

Clément.Tourte_master1.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (6MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Tourte, Clément
Directeur de recherche: Bricault, Laurent
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire
Diplôme: M1 Sciences de l'Antiquité
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire ancienne
Uncontrolled Keywords: Kouchite, Egypte, Domination, Politique, Religion, Militaire, Pharaon, Divine Adoratrice d'Amon
Abstract: Tout au long de la Troisième Période Intermédiaire, l’Egypte voit son pouvoir central, incarné en la personne de pharaon, être occulté par une myriade de principautés et de chefferies qui revendiquent la possession du pouvoir. Au VIIIe siècle av. J.-C., un royaume d’Afrique s’impose en Nubie. La lignée kouchite, imprégnée par la longue domination égyptienne dans la région, entreprend de conquérir son voisin du Nord afin d’y rétablir l’ordre voulu par les dieux au moment où Horus monte sur le trône d’Egypte et unifie par cet acte le territoire scindé en deux régions distinctes : la Haute-Egypte et la Basse-Egypte. Au cours de la conquête des villes de Haute-Egypte, les souverains nubiens s’attachent à rétablir les cultes présents dans chacune d’elle et de s’assurer de la fidélité de leurs dirigeants. Tout au long de la XXVe dynastie, les rois éthiopiens doivent composer avec tout un ensemble de structures politiques, religieuses et administratives pour imposer leur domination. Cependant, la présence kouchite n’est effective qu’à partir du règne de Chabaqa, les règnes de ses prédécesseurs étant marqués par des périodes de vacance du pouvoir les contraignant à rentrer à Napata et gouverner l’Egypte depuis leur lointaine capitale nubienne. Leur pouvoir est néanmoins fort en terre pharaonique comme le démontre la grande politique de construction à laquelle ils s’affairent.Les inscriptions et objets découverts fournissent de précieuses informations sur les règnes successifs des rois kouchites et nous pouvons à partir de là distinguer les diverses stratégies politiques mises en œuvre. Si dans un premier temps, les conquérants cherchent à se légitimer, les autres souverains entendent suivre la politique initiée par Alara, considéré comme le fondateur de la lignée ; celle de faire connaître à l’Egypte, un nouvel Âge d’Or. Pour ce faire, les rois mettent en avant l’aura des souverains les plus prestigieux de l’histoire de l’Egypte à travers les titulatures qu’ils adoptent, les productions littéraires et architecturales. Au moment où les Assyriens entreprennent de conquérir l’Egypte, les rois kouchites doivent regagner leur royaume en Nubie où ils continuent à produire un discours égyptianisé visant à les considérer comme des pharaons maître du Double Pays.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/10843