Graphiste-collectionneuse - la collection comme modèle de création graphique

Zanti, Laura (2020) Graphiste-collectionneuse - la collection comme modèle de création graphique. [Mémoire]

[img] Text

Laura.Zanti_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (27MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Titre dans une autre langue: Graphic designer-collector - collection as a model of graphic creation
Creators: Zanti, Laura
Directeur de recherche: Caumon, Céline
Divisions: Institut Supérieur Image Design (ISCID)
Diplôme: M2 Design graphique, communication et édition
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts appliqués
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts graphiques
Uncontrolled Keywords: Design graphique, communication, édition, création graphique
Mots-clés dans une autre langue: Graphic design, graphic communication, editing, graphic creation
Abstract: Alors qu’à l’heure actuelle, les outils et les supports du graphisme tendent de plus en plus à la dématérialisation, quelles raisons pousseraient un graphiste à collectionner ? L’idée peut sembler absurde quand les technologies numériques offrent aujourd’hui un accès instantané à d’innombrables contenus ; alors que faire collection demande un grand investissement de temps et d’espace, de la collecte au classement. Pourtant, ce n’est en aucun cas une perte d’énergie pour le graphiste : la collection constitue à la fois un processus créatif et une ressource personnelle unique de formes, de matières et de représentations. Pour le graphiste au travail, collectionner n’est pas une fin, mais un moyen. Quelles sont les interactions entre le graphiste et sa collection ? En quoi est-elle une méthode active et un outil activé ? Loin du cliché poussiéreux d’une collection classique où il y a une place pour chaque chose et où chaque chose est à sa place, la collection du graphiste est à l’image de sa profession : en perpétuelle transformation, à la fois actrice et témoin de son environnement, réactualisant le passé pour construire le futur, transgressant toujours ses propres règles. En s’appuyant sur les réflexions de philosophes et d’écrivains, en analysant les pratiques de graphistes, de designers et d’artistes qui ont un lien fort au projet de collection, ainsi qu’à travers le spectre de ma propre pratique de graphiste-collectionneuse, cette recherche vise à révéler la collection comme un modèle essentiel de création graphique.
Résumé dans une autre langue: As the tools and mediums of graphic design increasingly tend towards dematerialization, what reasons would push a graphic designer to start and grow a collection of tangible elements? The idea may seem absurd when today’s digital technologies offer instant access to countless content; whereas collecting requires a great time and space investment, from research to filing. But collecting is by no means a waste of energy for the graphic designer: it constitutes both a creative process and a unique personal resource of shapes, materials and representations. For the graphic designer at work, collecting is not an end but a means. What are the interactions between the graphic designer and his collection? How is the collection an active method and an activated tool? While classic collections can be synonym of the dusty cliché of each thing in its place, that of the graphic designer is like his profession: in perpetual transformation, both actor and witness of its environment, updating the past to build the future, and always breaking its own rules. By drawing on the reflections of philosophers and writers, by analyzing the practices of designers and artists who have a strong link to projects of collection, as well as through the spectrum of my own practices as a graphic designer-collector, the present research shows that collection is a crucial model of graphic creation.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/10906