Femmes migrantes en quête d'avenir: de l'exploitation à l'empowerment chez les migrantes latino-américaines dans les secteurs du care et de l'hôtellerie en Espagne.

Trellu, Julia (2020) Femmes migrantes en quête d'avenir: de l'exploitation à l'empowerment chez les migrantes latino-américaines dans les secteurs du care et de l'hôtellerie en Espagne. [Mémoire]

[img] Text

Julia.Trellu_master2.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Trellu, Julia
Directeur de recherche: Sanchez, Evelyne
Divisions: Institut Pluridisciplinaire pour les Etudes sur les Amériques à Toulouse (IPEAT)
Diplôme: M2 Espaces, Sociétés, Cultures dans les Amériques
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Espagnol
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Services
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes sur le genre
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie
Uncontrolled Keywords: Migrations féminines, Care, Hôtellerie, Empowerment, Amérique Latine, Espagne
Mots-clés dans une autre langue: Migración femenina, Care, Hostelería, Empoderamiento, América Latina, España
Abstract: Ce mémoire porte sur les migrations de femmes latino-américaines vers l’Espagne. A leur arrivée, elles se retrouvent bien vite vulnérables, précaires et dépendantes d’un marché du travail sous-qualifié, sous-payé, avec des conditions de travail très difficiles. Les secteurs du care et de l’hôtellerie représentent des niches d’emploi très importantes pour les latino-américaines. Nous souhaitons comprendre comment ces migrantes mettent en place des stratégies collectives, à travers l’association Las Kellys, qui leur ouvrent la voie vers l’empowerment alors que le travail s’inscrit davantage comme un facteur d’exploitation et d’aliénation.
Résumé dans une autre langue: Este trabajo pretende estudiar a las mujeres latinoamericanas quienes emprenden procesos migratorios hacia España. Al llegar, se encuentran vulnerables, precarias y dependientes de un mercado de trabajo subcualificado, mal remunerado, con condiciones de trabajo muy difíciles. Los sectores del care y de la hostelería constituyen nichos de empleos en los que las latinoamericanas parecen muy representadas. Queremos comprender de qué manera estas migrantes ponen en marcha estrategias colectivas, a través de la asociación Las Kellys, que les abren una vía hacia el empoderamiento cuando el trabajo se construye al contrario como un motor de explotación y alienación.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/10950