La diaspora économique italique en Méditerranée (IIe-Ier siècles av. n. è.)

Cavasin, Pierre-Louis (2020) La diaspora économique italique en Méditerranée (IIe-Ier siècles av. n. è.). [Mémoire]

[img] Text

Pierre-Louis.Cavasin_master1.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Cavasin, Pierre-Louis
Directeur de recherche: Rico, Christian
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire
Diplôme: M1 Sciences de l'Antiquité
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire ancienne
Uncontrolled Keywords: Diaspora, Italiques, Rome, Méditerranée, outre-mer, communautés, negotiatores, économie, réseaux
Abstract: L’étude des diasporas antiques s’est focalisée ces dernières années sur celles des Grecs et des Phéniciens, pourtant la diaspora italique en Méditerranée peut être considérée, à juste titre, comme l’une des plus importantes et des plus influentes du second Âge du fer. Depuis la deuxième moitié du XXe siècle le terme de diaspora a le vent en poupe,tant au sein des milieux scientifiques que journalistiques, dénotant tout phénomène de dispersion. Actuellement, on assiste même à la « dispersion » de son sens, pourtant le terme renvoie à une réalité bien définie désignant ceux qui s’installent dans divers lieux loin d’une même terre d’origine. L’émigration en provenance de l’Italie n’a été ni massive ni contrainte mais progressive, ciblée territorialement et voulue dans un but précis. La motivation principale de ces Italiques était de s’enrichir par les affaires mais aussi par l’acquisition de biens fonciers, impliquant dès lors différentes formes d’activités de l'agriculture et de l’élevage au commerce et à la banque. L’étude des lieux de résidence et d'activités de ces Italiques permet de saisir les rôles et la place de cette diaspora dans les différentes villes et territoires sous domination romaine. Il s’agit alors de saisir, dans une optique socio-économique, comment les différentes communautés de la diaspora italique, et bien entendu les individus qui les composent, se sont insérés dans la vie économique, politique et culturelle de l’ensemble de la Méditerranée. Devant le constat de l’importance des flux matériels et humains de longue distance en Méditerranée durant la période tardo-républicaine et impériale, la contribution de cette diaspora aux échanges ainsi que le choix des lieux d’implantation sont sujets à de plus amples approfondissements. Le but de la réflexion sur la diaspora italique, dite économique, est de faire un état des lieux des communautés d’origine italique dans l’ensemble de la Méditerranée pour, à terme, cerner tant les raisons de leur présence que leurs rôles politiques, économiques et sociales. Il ne s’agit évidemment pas de brosser un tableau général de la question, qui ne tiendrait pas compte des réalités locales et historiques, mais d’observer les singularités, les caractéristiques des différentes dynamiques qui animent le bassin méditerranéen.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/10974