Comment exploiter une séquence filmique en cours d'espagnol dans le cadre de la perspective actionnelle ?

Villafranca, Begoña (2016) Comment exploiter une séquence filmique en cours d'espagnol dans le cadre de la perspective actionnelle ? [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

villafranca_begonia_M22016.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (1MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Villafranca, Begoña
Directeur de recherche: Cohen Buzet, Hélène
UFR / Composantes: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Langues vivantes étrangères : Espagnol
Sujets: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts du spectacle
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes > Espagnol
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Musique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Mots-clés en français: Audiovisuel, Film, Apprentissage des langues
Résumé en français: « una imagen vale más que mil palabras » Dans ce mémoire, je me suis interrogée sur les différents supports à utiliser en classe, me centrant sur le document audiovisuel. Je considère que le cinéma par sa nature même de fait de société est un outil d’exception. Les élèves sont immergés dans une culture de l’image véhiculée par les médias, mais ils ont besoin d’éléments pour se repérer et prendre du recul sur cet univers de l’image. Christian Puren définit la « perspective actionnelle » comme une nouvelle conception de l’ apprentissage des langues : qui est plus motivante, développe l’autonomie, la responsabilité et la solidarité entre les élèves par sa dimension collective essentielle et les rend aptes à agir avec des situations quasi-authentiques. Quelques scénarios d’apprentissage-action en pédagogie de la perspective actionnelle sont evoqués. Exemple : Festival du Film Européen Focaliser l’attention des étudiants sur les processus de construction du sens dans un film est un moyen de les amener à prendre appui sur les formes pour accéder au sens. Tejedor crée une expérience unique en travaillant exclusivement avec des films. Son souci est d’éduquer le regard. J’ai travaillé avant lecture de textes sur le film A cambio de nada de Daniel Guzmán, trois séquences qui ont toutes un rapport avec la famille et le groupe d’amis. Après la lecture de textes j’ai travaillé la séquence inaugurale du film Eva de Kike Maíllo pour la notion Visions d’avenir : créations et adaptations, classe de seconde. Et aussi après lecture des textes avec les élèves de première j’ai travaillé le film Soldados de Salamina de David Trueba (inspiré du roman du même nom de Javier Cercas). Deux séquences dans le cadre de mon travail sur la notion Mythes et héros. « Une civilisation démocratique se sauvera seulement si elle fait du langage de l’image une provocation à la réflexion et non une invite à l’hypnose ». Irma Vélez.
Résumé dans une autre langue: « una imagen vale más que mil palabras » En este trabajo he reflexionado sobre los diferentes soportes que se pueden utilizar en clase, centrándome en el documento audiovisual. Considero que el cine por su misma naturaleza de fenómeno social es una herramienta excepcional. Los alumnos están sumergidos en una cultura de la imagen difundida por los medios de comunicación pero necesitan ayuda para guiarse y tener perspectiva sobre este universo de la imagen. Christian Puren define la « perspectiva accional » como una nueva concepción en el aprendizaje de lenguas que es más motivante, desarrolla la autonomía, la responsabilidad y la solidaridad entre los alumnos por su dimensión colectiva esencial y les hace aptos a actuar en situaciones casi auténticas. Son evocados algunos ejemplos de aprendizaje-acción en esta nueva pedagogía como el Festival de cine europeo. Focalizar la atención de los estudiantes en el proceso de construcción del sentido de una película es un medio para llevarles apoyándose en la forma a acceder al sentido. Tejedor crea una experiencia única trabajando exclusivamente con películas. Su preocupación es educar la mirada. He trabajado antes de la lectura de textos con la película A cambio de nada de Daniel Guzmán tres secuencias que tienen todas una relación con el tema de la familia y el grupo de amigos. Tras la lectura de los textos he trabajado la secuencia inaugural de Eva de Kike Maíllo sobre la noción Visiones de futuro : creaciones y adaptaciones, clase de « seconde » y también con una clase de « première » Soldados de Salamina de David Trueba (inspirada en la novela del mismo título de Javier Cercas). Dos secuencias en el marco de mi trabajo sobre la noción Mitos y Héroes. « Una civilización democrática solamente se salvará si hace del lenguaje de la imagen una provacación a la reflexión y no una invitación a la hipnosis » Irma Vélez.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1113