La protection du patrimoine arboré à Pornichet (Loire-Atlantique)

BADEAU, Léopol (2020) La protection du patrimoine arboré à Pornichet (Loire-Atlantique). [Rapport de stage]

[img]
Preview
Text

Léopol.BADEAU_rapportstage.pdf


Télécharger (7MB) | Preview
Item Type: Rapport de stage
Creators: BADEAU, Léopol
Directeur de recherche: DESAILLY, Bertrand
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Géographie des changements environnementaux et paysagers
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Paysage
Uncontrolled Keywords: Arbre , Patrimoine arboré , Services écosystémiques , Dendrologie , Environnement , Paysage , Politique de l’arbre , Charte de l’Arbre , Médiation , Sensibilisation , Pornichet , Littoral
Abstract: Ce rapport présente une réflexion sur la question de la protection du patrimoine arboré. La problématique énoncée est la suivante : La protection du patrimoine arboré : quels enjeux pour la commune de Pornichet ? La documentation disponible composée d’articles et d’essais scientifiques, de thèses universitaires et de documents techniques, ainsi qu’une expérience concrète vécue lors d’un stage de 3 mois à l’Espace environnement de la ville de Pornichet, en Loire-Atlantique, ont permis d’exposer les enjeux de sauvegarde du patrimoine naturel auxquels une commune de taille moyenne, située sur le littoral français, est confrontée. Ce texte définit la notion de patrimoine et la place des arbres dans celle-ci. Il montre que les arbres tiennent une place importante à travers l’identité patrimoniale des sociétés. Compte tenu du caractère vivant de l’arbre, sa position au sein de la législation française comme un bien soumis au droit de propriété, ne lui apporte pas une garantie de conservation suffisante. L’arbre en tant qu’organisme vivant, doté d’une constitution biologique en interaction permanente avec son environnement, est sensible aux interférences avec les activités humaines en milieu urbain. Malgré des dispositions réglementaires dans les documents d’urbanisme, une perte en patrimoine arboré a été remarquée à Pornichet. Ce constat est observable, grâce aux résultats d’un travail de terrain. Ce travail a été effectué à partir d’un inventaire du patrimoine arboré réalisé en 2013, dans la zone de l’AVAP de Pornichet. Confrontant les données du rapport et celles prélevées sur le terrain d’étude, l’évolution de la présence des arbres répertoriés montre une perte de 8 % des effectifs entre 2013 et 2020. Ce chiffre peut s’expliquer par des causes naturelles (vieillissement, maladies, aléas climatiques…), mais aussi par une destruction parfois volontaire et illégale, d’arbres protégés par une servitude du document d’urbanisme. Le rapport transmis à l’Espace Environnement de Pornichet, propose des axes d’actions, comprenant des outils de sensibilisation ou de médiation, une stratégie protocolaire ; reprenant des éléments pouvant exister dans une Charte de l’Arbre, et des concepts clefs définissant un mode de gestion raisonnée du patrimoine arboré.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/11137