Les parfums des dieux : odeurs et senteurs dans les sanctuaires du monde gréco-romain (IIIe siècle av. J.-C.-IIIe siècle apr. J.-C.)

Fernandes, Laurine (2016) Les parfums des dieux : odeurs et senteurs dans les sanctuaires du monde gréco-romain (IIIe siècle av. J.-C.-IIIe siècle apr. J.-C.). [Mémoire]

[img] Text

fernandes_laurine_M12016.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (4MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Fernandes, Laurine
Directeur de recherche: Bricault, Laurent
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire
Diplôme: M1 Sciences de l'Antiquité
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie > Antiquité
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire ancienne
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire des religions
Uncontrolled Keywords: Parfum, Dieux, Sanctuaires, Odeurs, Senteurs
Mots-clés dans une autre langue: Perfume, Gods, Sanctuary, Smells, Scents
Abstract: Notre sujet s’intéresse aux parfums des dieux, aux odeurs et senteurs qui leurs sont offertes dans les sanctuaires, mais aussi à l’atmosphère générale du sanctuaire. Nous cherchons à identifier l’odeur caractéristique des temples italiens, entre le IIIe siècle av. J.-C. et le IIIe siècle apr. J.-C. Les hommes utilisent des substances parfumées pour honorer les puissances divines. Les parfums et les odeurs sont présents sous différentes formes dans les rituels (sacrifices, prières, des libations, offrandes…), et se répandent dans les sanctuaires. Ces fragrances se manifestent de différentes façons, englobant les fleurs fraîches ou séchées, disposées sur l’autel ou présentes dans les jardins des sanctuaires, les aromates, les épices, les résines, l’encens, l’huile parfumée, déversée dans les brûle-parfums ou appliquée sur la statue de culte ; mais aussi les relents des cuisines, issus de la cuisson des graisses et viandes grillées, les graines, les boules d’encens et les poudres jetées directement sur le feu de l’autel ou dans un brûle-encens, le sang des sacrifices… Existe-t-il des usages particuliers des matières parfumées dans les sanctuaires ? Quelle est leur valeur symbolique, leur signification rituelle ? Une odeur a-t-elle un pouvoir, un usage particulier ? Les odeurs et les parfums peuvent-ils être un moyen de communiquer avec les dieux ? Le terrain italien se prête bien à ce questionnement, car le territoire hérite de pratiques cultuelles étrusques, grecques… mais les Romains imposent également leurs pratiques, avec des procédés parfois bien codés, par exemple lors du sacrifice. Pour ce faire, nous avons choisi de nous centrer dans un premier temps sur les dieux et les fragrances qui y sont associées. Quel est leur parfum naturel, comment le parfum peut-il les nourrir, ont-ils une fleur, un parfum préféré ?
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1114