La littérature indigène colombienne contemporaine: L’indigénisme autochtone et la décolonisation comme mécanismes de protection identitaire et patrimoniale.

Martinez Mejia, Liliana Paola (2017) La littérature indigène colombienne contemporaine: L’indigénisme autochtone et la décolonisation comme mécanismes de protection identitaire et patrimoniale. [Mémoire]

[img] Text

Liliana Paola.Martinez Mejia_master1.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Titre dans une autre langue: La literatura indígena colombiana contemporánea: el indigenismo autóctono y la de/colonización como mecanismos de protección identitaria y patrimonial.
Creators: Martinez Mejia, Liliana Paola
Directeur de recherche: Megevand, Sylvie
Divisions: UFR Langues, Littératures et Civilisations Etrangères > Département Etudes hispaniques et hispano-américaines
Diplôme: M1 Etudes romanes (Espagnol)
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Espagnol
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Anthropologie sociale et ethnologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Musées, patrimoine culturel
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie > Culture
Uncontrolled Keywords: indigénisme, patrimoine oral, littérature indigène, oralité, écriture, Wayuu, Camëntsá, Yanacona
Mots-clés dans une autre langue: indigenismo, indigenismo autóctono, patrimonio, literatura indígena, oralidad, escritura, Wayuu, Camëntsá, Yanacona
Abstract: La pensée et la mémoire des peuples ancestraux ont été écrites et racontées par des personnes extérieures à la communauté indigène ; dans le monde littéraire il y a des contes, des romans, des histoires, des mythes, des légendes... qui montrent certains aspects culturels parfois très proches de la cosmogonie indigène, d’autres, par contre, ont subi une transformation imputable soit au processus de traduction, soit au style créatif des auteurs. L’objet de mon travail de recherche se fonde sur l’analyse de trois œuvres littéraires contemporaines écrites dans la langue maternelle des auteurs et traduites en espagnol par eux-mêmes.La première œuvre s’intitule « En las hondonadas maternas de la piel », écrite en langue Wayunaiki par l’écrivain Vito Apüshana originaire du département de La Guajira ; la deuxième oeuvre intitulée « Danzantes del viento », écrite en langue Kamzá par l’écrivain Hugo Jamioy Juagibioy et le troisième ouvrage qui s’intitule « «Espíritu de pájaros en posos del ensueño », écrit en langue Quechua par l’écrivain Fredy Chicangana. Ce dernier peuple est répandu dans six départements du sud de la Colombie. Issus d'indigènes originaires de différents peuples du territoire colombien, la particularité des ouvrages se trouve dans le style poétique dans lequel ils sont rédigés, ce qui indique d’une part la complexité de leur expression et de leur travail de production littéraire, mais de plus nous invite à nous poser plusieurs questions. Peut-on effectivement considérer ces œuvres contemporaines comme une représentation de l’indigénisme autochtone? Comment évoquent-elles l’identité indigène et une épistémologie de/colonial à travers la poésie ? Est-il possible de prendre celles-ci comme exemple de revendication culturelle et de patrimoine national?
Résumé dans une autre langue: El interés de tomar estas obras, como ejemplos de las nuevas producciones indígenas del siglo XXI en Colombia, es indagar y reflexionar cómo tales producciones son un medio de preservación y representación del patrimonio cultural de la nación, y que a su vez permiten dar a conocer los procesos políticos y críticos que han dado lugar a esta nueva forma de presentación epistémica de las comunidades nativas. En este orden de ideas, el análisis de los textos escritos por autores indígenas, nos lleva a plantear diversos interrogantes: ¿es posible considerar dichas obras como una representación del indigenismo autóctono?, ¿Cómo evocan la identidad indígena y el pensamiento de/colonial a través de la poesía? ¿Es viable tomar dichas obras como un ejemplo de reivindicación cultural y patrimonial?
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/11211