Adam et Sen en huis clos

Mirailles, David (2020) Adam et Sen en huis clos. [Mémoire]

[img] Text

David.Mirailles_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (4MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Mirailles, David
Directeur de recherche: Barres, Patrick
Divisions: Institut Supérieur Image Design (ISCID)
Diplôme: M2 Motion design, cinéma d'animation
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels
Uncontrolled Keywords: Huis Clos
Abstract: Quand je me suis lancé dans mon projet d'animation, j'avais en tête un trio d'idées : deux personnages que j'avais déjà mis en scène dans de courtes BD, un net penchant pour les "buddy movies", ainsi que la vague notion que beaucoup de films que j'avais réellement appréciés s'étaient passés en huis clos. Au fur et à mesure de mes recherches cinématographiques et graphiques, j'ai commencé à comprendre pourquoi le huis clos me fascinait, et fascine autant les auteurs et réalisateurs. On pourrait penser que ce format, avec ses contraintes artificielles, son cadre rigide, représente une entrave à la liberté artistique. Mais en réalité, le fait même d'imposer un tel cadre fait ressurgir une créativité débordante, libère la créativité et rend à l’artiste sa stature de conteur et d'inventeur de rêves. Tel un creuset, ce format force l'alliage de plusieurs composants - des moments de crise, des personnalités contrastées –avec des résultats parfois détonants. Dans le projet que je m’apprêtais de créer, le huis clos devait jouer un rôle primordial. En effet, je souhaitais explorer des aspects de masculinité contemporaine loin des contraintes sociales et cet arrêt sur images devait permettre aux jeunes héros le temps et l’espace pour dénouer certaines problématiques et faire face à leur destin. J’ai donc décidé d’axer ce travail de recherche sur le huis clos pour essayer de cerner ses avantages et ses limites, ses origines et ses caractéristiques, avant d'examiner l'influence qu'il peut exercer à la fois sur la mise en scène et la psychologie des personnages. L’étude d’un sous-groupe : les « buddy movies », ou les « bromances » devant apporter des éléments supplémentaires sur l’espace d’intimité qui peut exister dans des amitiés fortes masculines derrière le masque social. Une analyse de trois films classiques montrera ensuite de façon plus concrète les différentes façons qu'ont leurs réalisateurs d'appréhender et mettre à l'œuvre le huis clos et les relations qui en découlent. Finalement, un examen de mes références dans le film d’animation mènera tout naturellement à une exploration de mes propres choix scénaristiques et graphiques dans la création d’une animation qui cherche à porter un éclairage sur les espaces de possibilité dans l’amitié masculine contemporaine.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/11225