Le Cinéma de Jim Jarmusch : du Banal vers l'Extraordinaire

Favant, Estelle (2020) Le Cinéma de Jim Jarmusch : du Banal vers l'Extraordinaire. [Mémoire]

[img] Text

Estelle.Favant_master2.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (20MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Titre dans une autre langue: The Cinema of Jim Jarmusch: from the Mundane to the Extraordinary
Creators: Favant, Estelle
Directeur de recherche: Baqué, Zachary
Divisions: UFR Langues, Littératures et Civilisations Etrangères > Département Etudes du Monde Anglophone (DEMA)
Diplôme: M2 Etudes anglophones
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts du spectacle > Cinéma
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Anglais
Uncontrolled Keywords: Jarmusch, extraordinaire, cinéma, narration, banal, ordinaire, poétique
Mots-clés dans une autre langue: Jarmusch, cinema, narration, mundane, extraordinary, bordwell, poetics
Abstract: Ce mémoire étudie comment les poétiques de Mystery Train, Paterson et Ghost Dog permettent à l'extraordinaire d'émerger du banal. Cette étude accorde une attention particulière au role du spectateur. Le premier chapitre se concentre sur l'instabilité des films, qui invite le spectateur à opérer des reconfigurations. Comme les films sont des oeuvres hybrides qui refusent les catégories fixes, l'ordinaire apparait comme multiple, ce qui laisse émerger une dimension extraordinaire. Le second chapitre étudie en quoi l'extraordinaire n'est pas présent comme substance, mais en tant que perspective individuelle de la réalité : la narration des films suggère que l'ordinaire est réorganisé par une force, qui pourrait être un ordre cosmique, ou un arrangement esthétique du réel. Le troisième chapitre explore comment les films offrent un commentaire sur leur dimension extraordinaire, révélant qu'il s'agit d'une construction. L'extraordinaire apparait ambigu, résultant d'une tension entre ordre cosmique et artifice. A travers cette ambiguïté, ces trois films célèbrent la participation active du spectateur.
Résumé dans une autre langue: In this thesis, I will investigate how the poetics of Mystery Train, Paterson and Ghost Dog allow the extraordinary to emerge from the mundane. My study will pay particular attention to the implied viewer's role. My first chapter will be dedicated to the instability of the films, which invites the spectators to make reconfigurations. As the films are hybrid works which refuse fixed categories, the ordinary appears multiple, which allows extraordinary interpretations to emerge. In the second chapter, I will investigate how the extraordinary is not present in substance, but as an individual perspective on reality: the narration of the films suggests that the ordinary is reorganized under a force, which could be a cosmic order, or an aesthetic arrangement of reality. The third chapter will explore how the films comment on their extraordinary dimension, revealing that it is a construction. I will study how the extraordinary appears ambiguous, resulting of a tension between contingency and artifice. Through this ambiguity, the films ultimately celebrate the spectator’s active participation in the films.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/11290