Des populations résilientes face à une insécurité alimentaire. Le cas des retournés tchado-centrafricains à N’Djaména

Ali Abakar, Brahim (2020) Des populations résilientes face à une insécurité alimentaire. Le cas des retournés tchado-centrafricains à N’Djaména. [Mémoire]

[img] Text

Brahim.ALI ABAKAR_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (3MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Ali Abakar, Brahim
Directeur de recherche: Chauvin, Emmanuel
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M2 Territoires Ruraux : Recherche et développement
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Alimentation et nutrition
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Agriculture, économie et politique
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie rurale
Uncontrolled Keywords: Retourné ; réfugié ; résilience ; crise alimentaire ; Centrafrique ; Gaoui
Mots-clés dans une autre langue: Returnee; refugee; resilience; food crise; Central African Republic; Gaoui
Abstract: Ce mémoire se propose d’analyser les stratégies d’adaptation d’une population forcée de changer de résidence à la suite d'un conflit armé. Il est question de cerner avec quelles stratégies les retournés et les réfugiés installés au camp de Gaoui, à N’Djaména, au Tchad, ont absorbé, sur le plan alimentaire, le choc de la guerre de 2013 en Centrafrique. Comment cette population s’est-elle adaptée aux conséquences de la crise pendant la migration, du départ à leur installation actuelle, et quelles sont les stratégies qui ont permis, potentiellement, de transformer les contraintes du territoire d’accueil en opportunités économiques ? Ce travail étudie un cas original en Afrique subsaharienne, celui d’un camp urbain, accueillant une population (centrafricaine) réfugiée, sans en avoir le statut, étant considérée comme citoyenne de son pays d’accueil (tchadiens, retournés).
Résumé dans une autre langue: This dissertation aims to analyze the coping strategies of a population forced to change residence as a result of armed conflict. The aim is to identify the strategies used by returnees and refugees living in the Gaoui camp in N'Djaména, Chad, to absorb the shock of 2013 war in Central African Republic in terms of food. How did this population adapt to the consequences of the crisis during their migration, from their departure to their current settlement, and what are the strategies that potentially allowed them to transform the constraints of the host territory into economic opportunities? This work studies an original case in sub-Saharan Africa, that of an urban camp, hosting a (Central African) refugee population, without having the status, being considered as a citizen of its host country (Chadians, returnees).
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/11311