Comment justifier le positionnement des entreprises d'insertion sur des activités liées à la collecte des déchets?

Feuga, Amélie (2014) Comment justifier le positionnement des entreprises d'insertion sur des activités liées à la collecte des déchets? [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

Feuga_Amelie.pdf


Accès : NON SPECIFIÉ

Télécharger (1MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Feuga, Amélie
Directeur de recherche: Milanesi, Julien
UFR / Composantes: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Sciences Economiques et Gestion
Diplôme: M1 Innovation par l'économie sociale et les TIC
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Développement durable
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Economie sociale
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Economie solidaire
Mots-clés en français: Collecte des déchets, développement durable
Résumé en français: Avec plus de 25% des salariés en insertion travaillant dans le secteur des déchets, on peut véritablement parler de dimension sociale au sein des filières de collecte et de traitement des déchets. Cependant, pourquoi les entreprises d’insertion se positionnent-elles sur ce secteur ? Les entreprises d’insertion jouent un rôle essentiel dans la lutte contre les exclusions en réalisant conjointement des objectifs sociaux et économiques. Même si l’implantation historique est la clé du positionnement des entreprises d’insertion, nous nous rendrons compte que le secteur des déchets est également porteur d’emplois en insertion pour deux raisons : il s’agit d’un marché rentable particulièrement adapté au travail d’insertion. En effet, il requiert beaucoup de main d’oeuvre peu ou pas qualifiée sans aucun pré-requis technique. Même si la concurrence accrue de ces dernières années laisse planer certains doutes sur l’avenir des entreprises d’insertion dans ce secteur, il faut noter que l’activité s’inscrit dans une nouvelle tendance écologiste qui permettra peut-être d’éviter que la stigmatisation liée aux déchets ne renforce celle ressentie du simple fait d’être en insertion.
Résumé dans une autre langue: With more than 25% of reintegrated employees working in the rubbish sector, we can seriously say that there is a real social dimension in the field of gathering and treating waste. However, why do so many rehiring firms –companies who help unemployeed people reintegrate the job market- specialise in this sector ? Rehiring firms play an essentiel role in the struggle against exclusion by jointly realisiing social and economic objectifs. Even if, the historic implantation is the key to the positioning of rehiring firms, we realised that the recycling and waste collecte business is currently very dynamic in the creation of jobs for unemployed people reintegrating the job market, this for two main reasons : this particuliar market is quite profitable and it is well adapted for employees reentering the work market. Indeed, it requires a lot of low skilled or unqualified workers without any particuliar training or specific qualification. Even if the rising competition over the last few yeras has cast a shadow over the rehiring firms in this sector, it must be reminded that these activities fit into the movement guided by new ecological trends which may well enable to prevent any disrimination linked to jobs in the waste sector or to jobs in the reinsertion sector in general.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/114