Poétique de la typographie : de l’analyse d’un corpus d’albums contemporains à la mise en oeuvre d’activités d’écriture à la fin de l’école primaire

Duvin Parmentier, Bénédicte (2017) Poétique de la typographie : de l’analyse d’un corpus d’albums contemporains à la mise en oeuvre d’activités d’écriture à la fin de l’école primaire. [Thesis]

[img] Version de Diffusion
Text

Bénédicte.Duvin Parmentier_these_8830.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (3MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Poetic of typography
Creators: Duvin Parmentier, Bénédicte
Directeur de recherche: Sorça, Isabelle
Doctoral school: ALLPH@ : Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication
Research unit: Patrimoine, Littérature, Histoire -PLH
Diplôme: Doctorat en Langue et Littérature Françaises
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts graphiques
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Français
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Uncontrolled Keywords: Typographie, Sémiotique, Album jeunesse, Ecriture, Cycle 3
Mots-clés en anglais: Typography, Semiotic, Children books, Writing, Primary school
Abstract: Traditionnellement, les typographes revendiquent la transparence de la typographie car son unique fonction est d’être au service de la lisibilité du texte. Cependant l’histoire de la typographie montre qu’une autre voie accorde une place prédominante à son expressivité de par ses qualités visuelles. Il existe dans certains albums pour la jeunesse une typographie, que nous avons appelée typographie poétique, qui incarne par des propriétés graphiques et plastiques le sens du texte. Le signe typographique, objet lisible autant que visible, devient dans ce cas composite puisqu’il relève de la linguiste autant que de la sémiotique visuelle. Parallèlement, la composition textuelle, au-delà de sa nature linguistique, existe aussi par sa fonction imageante. La typographie poétique repense alors par une réappropriation dynamique de l’espace les notions de temporalité et de spatialité en s’affranchissant de la linéarité de la lecture et en invitant le lecteur à embrasser la totalité de la double page à la manière d’un tableau. L’analyse d’un corpus d’albums permettra de montrer comment la typographie poétique incarne le sens du texte et bouleverse sa matérialité grâce à la valeur imageante qu’elle lui donne. Au niveau dialectique, notre question de recherche consistera à nous demander dans quelle mesure dans leurs productions écrites les élèves mettent en jeu une typographie poétique pour exprimer des émotions. Nous analyserons la diversité des procédés qu’ils utilisent et les effets de sens qu’ils génèrent. Le protocole didactique que nous avons mis en place dans des classes de fin d’école primaire visera à évaluer si cette matérialité textuelle particulière, intrinsèquement métascripturale, contribue réellement, en co-implication avec le lexique, à mettre en scène des émotions.
English abstract: Traditionally, typographers claim transparency of typography as its only function is to serve the legibility of the text. However, the history of typography reveals that another approach gives prominence to its expressiveness due to its visual qualities. In some children's books we can even find a typography, that we have called poetic typography, which transcends the meaning of the text by its graphical and plastic properties. In that case, the typographic mark, legible as much as visual object, becomes composite since as it relates to linguistics as much as visual semiotics. At the same time, the textual arrangement, beyond its linguistic nature, also exists by its imaging, graphical or plastic function. So, by a dynamic reappropriation of space, the poetic typography rethinks the notions of temporality and spatiality in freeing itself from the linearity of reading and in requesting the reader to embrace the whole double page like a painting. The study of a corpus of books will enable to demonstrate how poetic typography transcends the meaning of the text and disrupts its physically thanks to the imaging value it gives it. From a didactic point of view, our research questionning would remain in asking ourselves to what extent the pupils use in their writings. We will analyse the various writing processes they use and the meaning they create. The didactic protocol that we have been setting up in classes at the end of primary school education will tendto assess if this particular textual materiality, which is intrinsically metascriptural, really contributes to stage their emotions in co-involvement with the lexicon.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/11416