L'expérience de professionnels quant à la mise en place d'un dispositif ULIS en collège

Peyretaillade, Mathilde (2020) L'expérience de professionnels quant à la mise en place d'un dispositif ULIS en collège. [Mémoire]

[img] Text

Mathilde.PEYRETAILLADE_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Peyretaillade, Mathilde
Directeur de recherche: Savournin, Florence
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Métiers interv publ besoins educ partic. (IPBEP)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Uncontrolled Keywords: Inclusion, Pratiques inclusives, Collaboration
Abstract: La notion d'école inclusive est récente en France. En effet, la loi de 2005 sur l'égalité des droits et des chances marque un tournant historique pour les personnes en situation de handicap. Plus encore, c'est grâce à la loi de 2013, sur la refondation de l’École de la République, qu’apparaît le principe d'inclusion scolaire. Des études ont été réalisées sur l'inclusion scolaire dans les établissements, cependant peu d'entre elles traitent la capacité des professionnels de l'éducation à la mettre en place. Ce qui nous amène à aborder ce problème. La mise en place d'une école inclusive nécessite de nombreux changements notamment concernant l'accueil, l'accessibilité ou encore les pratiques d'enseignements. Comme le soulignent S. Thomazet et C. Merini (2015) : « une école inclusive nécessite une adaptation structurelle, organisationnelle et pédagogique ». Une classe peut difficilement répondre aux principes de l'inclusion scolaire si le système scolaire lui-même et ses dispositifs d'accompagnements n'y répondent pas. Nous nous sommes concentrés dans cette étude sur l'expérience des professionnels de l'éducation quant à la mise en place du système d'école inclusive. Aussi, nous faisons le choix de nous entretenir avec des professionnels bien définis tels que des enseignants ordinaires, un coordonnateur ULIS et un Conseiller Principal d’Education (CPE). Ces entretiens sont menés avec le principe de questions ouvertes qui permettent de laisse libre parole à la personne tout en orientant quelque peu les questions. Dans cette étude, nous examinerons premièrement le ressenti des professionnels de l'éducation sur la mise en place de l'inclusion au sein du collège Jolimont et chercherons à savoir si ces derniers en ont été formés pour faire face à la présence d'élèves en situation de handicap. Dans un second temps, nous étudierons leur capacité à travailler dans une dynamique collaborative et enfin nous verrons les mesures mises en place ou non pour inclure ces élèves pleinement dans un établissement scolaire. Pour conclure, les résultats de cette étude nous permettent de dire que la mise en place d'une école inclusive est difficile. Les professionnels de l'éducation ne sont malheureusement pas formés pour l'accueil de ces élèves et travaillent peu ou pas du tout dans une dynamique de travail collaboratif.
Résumé dans une autre langue: The notion of inclusive-school is new in our country. Indeed, we noticed a turning point for disabled people in 2005 with the Chances and Rights Equality law. Later, in 2013, the principle of school inclusion is established for the first time through the reconstruction of L’école de la République. Some studies have been published about school inclusion but few of them deal with the experience of professionals required for this principle to be set up the right way. Inclusive education system implies different shifts in terms of reception, accessibility, and teaching methods. According to ST and TM, « inclusive schools needs a structural, oraganizational and educational adaptation. » A classroom can’t be inclusive if the school it self or its methods are not. Accompanying packages are required. This report has dealt with diferent feedbacks from professionals in touch with the set up of school inclusion. We focussed on determined functions such as specialized or ordinary teachers and viceprincipal. The previous interviews are based on wide open questions allowing freedom of speech while asking oriented questions. This report is first aimed at studying feedback of professionals from the school of Jolimont, and to know if they have been trained to carry specific disabled students. Second, we wonder how much they feel concerned by the colaborative work, hightly required by the establishment of shoclarship inclusion. Third, we see what kind of measures they take, or not, to make disabled students wholly included. To conclude, results leave no room for doubts : the set up of an inclusive education system is nothing but easy. Education professionals are not trained at all to welcome these students in the best way posible and the notion of colaborative work is under-valued.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/11475