Favoriser l’entrepreneuriat des jeunes dans le champ de l’innovation sociale. Quelle politique publique ?

Mathieu, François (2020) Favoriser l’entrepreneuriat des jeunes dans le champ de l’innovation sociale. Quelle politique publique ? [Mémoire]

[img] Text

François.Mathieu_master1.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Mathieu, François
Directeur de recherche: Siino, Corine
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Aménagement et projets de territoires
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Economie sociale
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Economie solidaire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie rurale
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie urbaine
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sociologie > Culture
Uncontrolled Keywords: Jeunesse, Entreprenariat, Economie sociale et solidaire, création d'activité
Abstract: Dans ce mémoire, nous nous intéressons à la jeunesse et à son accompagnement dans la création d’activité. Nous abordons la jeunesse et les jeunes à la fois comme une étape de la vie et comme une opportunité, celle de s’engager et celle d’entreprendre. Pour cela, nous aborderons les mécanismes et les pédagogies qui permettent de s’engager et/ou d’entreprendre. Nous décortiquons également le terme de « jeunesse » afin de se rendre compte qu’il n’existe pas une unique jeunesse, mais une jeunesse plurielle animée par des besoins et des ambitions différentes. En effet, les attentes et les besoins de la jeunesse varient selon les territoires et le niveau de qualification. De ce fait, les enjeux liés à l’accompagnement de ces jeunesses varient. En tant que chef de file de l’action sociale et en pleine mutation institutionnelle suite à la loi NOTRe et la suppression de la clause génale de compétence. Le Département a perdu sa compétence en matière de développement économique. Il y a là un véritable enjeu de réinventer l’action départementale afin que l’institution puisse rester un acteur de premier plan dans l’économie locale. Au titre de ces domaines de compétences légales, le département peut mettre en place plusieurs actions publiques pour soutenir le développement économique de son territoire. La volonté politique d’élaborer un plan d’action en faveur de l’ESS ainsi que d’expérimenter la création d’un parcours d’accompagnement à la création d’activité dans le champ de l’innovation sociale constituent de nouveaux moyens légaux pour intervenir dans l’économie locale. À titre d’expérimentation, la création d’un parcours d’accompagnement pour les jeunes dans le champ de l’innovation, représente un véritable outil pour innover en terme de politique publique. En effet, ce dispositif expérimental permettra de tester et de réajuster l’action publique Départementale en faveur de l’accompagnement des jeunes vers l’emploi et dans le soutien à l’innovation sociale. En tant qu’action publique à la croisée des objectifs du SAAE ce parcours expérimental, semble permettre de créer du lien avec les dispositifs déjà en place comme la mission de l’engagement ou encore l’animation du Périscope. Des passerelles peuvent être construites entre les dispositifs départementaux à la fois sur de la formation comme sur de la mise en réseau. La création d’un parcours d’accompagnement à la création d’activité pour les jeunes dans le champ de l’innovation social
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/11563