La conception du travail en horaires atypiques : une démarche d'innovation sociale conduite en milieu hospitalier

Cheyrouze, Marlène (2021) La conception du travail en horaires atypiques : une démarche d'innovation sociale conduite en milieu hospitalier. [Thesis]

[img]
Preview
Version de Diffusion
Text

Marlène.Cheyrouze_these_3699.pdf


Télécharger (4MB) | Preview
Item Type: Thesis
Titre en anglais: The design of atypical working hours: a social innovation approach in a hospital environment
Creators: Cheyrouze, Marlène
Directeur de recherche: Barthe, Béatrice
Doctoral school: CLESCO : Comportement, Langage, Éducation, Socialisation, Cognition
Research unit: Cognition, Langues, Langage, Ergonomie - CLLE
Diplôme: Doctorat en Ergonomie
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie
Uncontrolled Keywords: Horaires atypiques, Conception, Organisation, Hôpital, Temporalités
Mots-clés en anglais: Atypical schedules, Conception, Organization, Hospital, Innovation, Temporalities
Abstract: Cette thèse se déroule dans un établissement hospitalier en quête d’un système horaire innovant. La conception du temps de travail peut être considérée comme une innovation sociale pour ses effets positifs sur les conditions de vie. Néanmoins, l’innovation sociale se révèle aussi bien dans les solutions que dans leur processus de création. Celui-ci repose sur la participation des acteurs concernés, et sur la collaboration d’une diversité d’acteurs. En ergonomie, la conception de nouveaux horaires est indissociable d’une réflexion collective sur le contenu du travail; elle est issue d’un compromis négocié avec les acteurs concernés. Ainsi, nous proposons une démarche de conception innovante du travail en horaires atypiques, déployée dans un service de pneumologie. L’analyse multifactorielle et systémique de la situation de travail initiale permet de repérer les problématiques saillantes et de formuler des principes, ouvrant sur des propositions de solutions (phase 1). L’ensemble est restitué aux acteurs pour construire un diagnostic partagé et procéder à un premier traitement des solutions (phase 2). La projection des solutions est encadrée par un dispositif participatif et pluri-acteurs, basé sur des supports intermédiaires inspirés de la simulation organisationnelle (phase 3). Les solutions retenues sont expérimentées et évaluées en situation réelle (phase 4). Les résultats montrent que la conception de nouveaux horaires est une opportunité d’engager les acteurs dans une réflexion commune sur les moyens de réduire les contraintes du contenu du travail. Les manipulations et les verbalisations des objets intermédiaires facilitent l’accès au travail réel des uns et des autres, les croisements de points de vue, et l’interpellation des acteurs de pouvoir. Le dispositif permet aux acteurs de saisir l’interdépendance de leurs activités et des solutions projetées. Ainsi, cette thèse propose une réactualisation de la démarche de conception des temps de travail, et contribue à enrichir le concept de l’innovation sociale du point de vue de son processus.
English abstract: This thesis takes place in a hospital in search of an innovative time system. The design of working time can be considered a social innovation for its positive effects on living conditions. Nevertheless, social innovation is revealed as much in the solutions as in their creation process. The latter is based on the participation of the actors concerned, and on the collaboration of a diversity of actors. In ergonomics, the design of new schedules is inseparable from a collective reflection on the content of work; it is the result of a compromise negotiated with the actors concerned. Thus, we propose an innovative approach to the design of atypical working hours, deployed in a pneumology department. The multifactorial and systemic analysis of the initial work situation allows us to identify the salient problems and to formulate principles, leading to proposed solutions (phase 1). All of this information is shared with the actors to build a shared diagnosis and to proceed with an initial processing of the solutions (phase 2). The projection of the solutions is framed by a participatory and multi-actor mechanism, based on intermediate supports inspired by organizational simulation (phase 3). The selected solutions are tested and evaluated in real-life situations (phase 4). The results show that the design of new schedules is an opportunity to engage the actors in a common reflection on the means to reduce the constraints of the work content. The manipulation and verbalization of the intermediate objects facilitates access to the real work of each other, the crossing of points of view, and the questioning of the power players. The device allows the actors to grasp the interdependence of their activities and the projected solutions. Thus, this thesis proposes an update of the work time design approach, and contributes to enrich the concept of social innovation from the point of view of its process.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/12003