Approche tracéologique d'une collection expérimentale en silex : des outils bruts pour un usage bref "La consommation de l'animal chez les chasseurs-cueilleurs, des traces de boucherie aux inférences socioéconomiques"

Berthier, Camille (2016) Approche tracéologique d'une collection expérimentale en silex : des outils bruts pour un usage bref "La consommation de l'animal chez les chasseurs-cueilleurs, des traces de boucherie aux inférences socioéconomiques". [Mémoire]

[img] Text

Camille_Berthier_M22016.Vol1.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (2MB) | Request a copy
[img] Text

Camille_Berthier_M22016.Vol2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (10MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Berthier, Camille
Directeur de recherche: Valdeyron, Nicolas
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire de l'Art et Archéologie
Diplôme: M2 Arts et Cultures de la Préhistoire et de la Protohistoire
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie > Préhistoire
Uncontrolled Keywords: Tracéologie, lithique, expérimentation, boucherie, outillage brut
Mots-clés dans une autre langue: Traceology, lithic, experimentation, use-wear, butchery
Abstract: Du mois d’avril au mois de juin 2015, le projet de fonds d’amorçage du laboratoire TRACES, coordonné par S. Costamagno et M.-C. Soulier, a organisé des expérimentations portant sur la chaîne opératoire de boucherie, depuis la taille expérimentale de lames brutes en silex jusqu’au traitement de carcasses et de pattes de chevaux. Ce projet, multidisciplinaire, permet de réunir différentes approches (technologique, archéozoologique et tracéologique) autour du thème commun de la boucherie et de ses modalités techniques, encore mal cernées en contexte archéologique. Par le type d’outillage produit et les techniques de taille mobilisées (percussion directe au percuteur tendre et percussion indirecte), il couvre potentiellement une large chronologie, allant du Paléolithique supérieur jusqu’au Mésolithique. Nous présentons ici les résultats obtenus grâce à l’analyse tracéologique que nous avons menée au cours de cette année sur les outils en silex utilisés pour dépouiller, désarticuler, prélever tendons et sabots, et décharner. Cette étude a permis de conforter la nécessité déjà pressentie de confronter les différentes échelles d’observations tracéologiques et de multiplier les méthodes d’approches : technologiques, archéozoologiques et tracéologiques. Elle encourage à ouvrir le champ des investigations sur les outils bruts à usage bref, dans les contextes expérimentaux et archéologiques, afin de prendre toute la mesure de la pluralité technique, économique et sociale des sociétés préhistoriques qui en ont eu l’usage.
Résumé dans une autre langue: From April to June 2015, the seed funding program led by S. Costamagno and M.-C. Soulier (TRACES) organized experimental butchering operations, from production of flint blades until treatment of carcass and horse legs. This multidisciplinary project brought together different approaches (lithic technology, zooarchaeology, tracéologie) around the common theme of the butchery and its technical terms, underrated in archaeological context. The flint tools were producted by direct and indirect percussion related to Last Paleolithic and Mesolithic, allowing the project to cover a long chronological period. We are presenting here the result of the functional analysis of these flint blades, used within retouch. These tools were used to remove the skin, to dislocate the bones, to collect tendons and hooves from legs, and to remove the flesh of carcass. This work permitted to assert the necessity of these kinds of multidisciplinary projects, to compare resultants from both of them (zooarchaeological and traceological point of view), and it confirm that macroscopic and microscopic functional approaches are both necessary. They encourage opening field investigations on crude tools briefly used, in archaeological and experimental contexts, to gage of technical, economical and social plurality of prehistoric society.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1294