Le "biculturalisme gréco-phénicien" à travers l'exemple de Philon de Byblos.

Delalonde, Marc (2016) Le "biculturalisme gréco-phénicien" à travers l'exemple de Philon de Byblos. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)
delalonde_marc_M2_2016.pdf
Accès : Non accessible

Télécharger (1MB) | Demander une copie

Résumé

Depuis les découvertes de Ras Shamra en 1929, les chercheurs se sont efforcés d'identifier les sources de l'Histoire Phénicienne de Philon de Byblos, en la rapprochant du matériel ougaritique. Si une telle approche a été fructueuse du point de vue génétique (Quellenforschung), peu d'études ont été consacrées à l’œuvre de Philon dans son propre environnement culturel. Ce mémoire, qui aborde l’œuvre sous l'angle du biculturalisme, se concentre sur les objectifs de Philon et sur son contexte d'écriture. Après un résumé historiographique inscrivant cette recherche dans la continuité de la tradition critique, l'accent est tout de suite mis sur le filtre d'Eusèbe de Césarée. Dans son programme apologétique, il remanie et oriente le texte de Philon pour montrer les incohérences des polythéismes et discréditer leurs dieux. Il reprend à son compte les stratégies de légitimations mises en place par Philon, qui crée une chaîne d'autorité unissant les temps mythiques aux temps historiques et au présent, en se posant subtilement comme un nouveau Sanchouniathon dont il ne fait pas la traduction, mais dont il s'inspire pour réinterpréter les mythes de manière rationnelle, sans pourtant nier la double nature mortelle et divine des dieux. Ce message est porté par un ensemble de stratégies narratives visant à synthétiser les légendes phéniciennes, à inclure, au travers d'une interpretatio graeca variée, le public le plus large possible, tout en fondant un large répertoire étiologique. Ces manœuvres sont liées fermement entre elles par une démarche aléthurgique révélant le souci de vérité de l'auteur. Véritable pepaideumenos, Philon est un intellectuel aux positions culturelles ethnocentristes, supportant la théorie de l’emprunt des grecs mais sans faire preuve de « mishellénisme », simplement pour reconstruire une identité culturelle phénicienne aux contours trop flous à son époque, qu'il redessine pour mieux pouvoir s'y identifier. En implantant dans les esprits un nouveau label phénicien, au prestige culturel exceptionnel, Philon fournit aux Phéniciens de son temps des outils qui leur permettent de se distinguer dans le grand Empire romain multiculturel, pour obtenir des privilèges politiques, sociaux et culturels.

Type de document: Mémoire
Type de master: Mémoire master 2
Mots-clés : Philon de Byblos, Phénicie, biculturalisme, identité culturelle, identité phénicienne, intellectuels phéniciens, middle ground
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire ancienne
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire des religions > Mythologie
UFR / Département: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire
Diplôme: M2 Sciences de l'Antiquité (EMCC)
Directeur de recherche: Bonnet, Corinne
Déposé par: Marc Delalonde
Date du dépôt: 17 Nov 2016 15:49
Dernière modification le: 17 Nov 2016 15:49
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1296

Modifier (authentification requise)

Notice du document Notice du document