Les programmes de redynamisation au service de l'échelle communale : évolutions, actions, opportunités et perspectives depuis un bureau d'études.

Etcheverry, Jean (2021) Les programmes de redynamisation au service de l'échelle communale : évolutions, actions, opportunités et perspectives depuis un bureau d'études. [Mémoire]

[img] Text

Jean.Etcheverry_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (5MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Etcheverry, Jean
Directeur de recherche: Sibertin-Blanc, Mariette
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M2 Aménagement et projets de territoires
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
Uncontrolled Keywords: Bureau d’études, Commune, Ingénierie, Redynamisation, Projet de territoire
Abstract: L’idée de redynamisation à l’échelle communale s’effectue dans une géographie de villes faisant « polarités ». Son émergence s’effectue avec une hausse de la contractualisation comme modèle de référence de l’action publique vers ces communes. Ce modèle est pensé sous des logiques systémiques où chaque thématique s’intègre dans un projet de territoire global. Les communes détiennent ainsi de nouveaux outils pour couvrir l’ensemble de leurs problématiques et être « maîtres de leur destin ». Cela est pensé en complémentarité aux outils de planification existants. L’intégration de nouveaux référentiels liés et de nouvelles exigences entraîne l’émergence d’une nécessaire ingénierie qu’elles ne détiennent pas systématiquement. Les bureaux d’études incarne cette offre d’ingénierie en étant mobilisés sur ces nouveaux programmes et référentiels. Pour Citadia, cela se fait par des compétences et postures relatives au développement local et au conseil en général. L’apport concret de cette ingénierie varie selon la maturité des organisations locales et des visions souhaitées par les communes. Ces programmes demeurent à la marge des activités des agences mais permettent d’observer leur capacité d’adaptation face aux réalités et demandes locales. Ce prisme permet d’étudier deux phénomènes : les modalités d’adaptation d’un bureau d’études et celles des communes face à ces programmes.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/13032