L'île entre les mondes

Leclerc, Vincent (2016) L'île entre les mondes. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

leclerc_vincent_M12016.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (2MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Leclerc, Vincent
Directeur de recherche: Hoffmann, Carole
UFR / Composantes: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Arts Plastiques - Design
Diplôme: M1 Création Numérique
Sujets: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts plastiques
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts graphiques
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Art numérique
Mots-clés en français: Numérique, Enfants, Littérature enfantine, Lecture, Expérience, Monde virtuel, Réel
Résumé en français: La lecture d’un livre jeunesse à un enfant est un moment important dans l’éducation de celui-ci. Plus que raconter une simple histoire, c’est un rituel particulier auquel l’enfant se prête et où il apprend de nombreuses choses qui nous paraissent à nous adultes, évidentes. Elle lui permet, aidé par l’adulte, d’utiliser alternativement son intelligence spatialisée (sa représentation mentale du monde) et son intelligence narrative. Mais au delà de ça, pour qu’un enfant s’éduque il lui faut manipuler les choses, les toucher, les entendre pour pouvoir mieux les comprendre. C’est par le biais de ces tests que l’enfant découvre le monde et s’y habitue. Parallèlement, les écrans et le numérique sont des éléments présents de plus en plus tôt dans leur vie. Il n’est plus surprenant aujourd’hui de voir des enfants qui arrivent à peine à parler mais qui savent déjà se servir d’une tablette ou d’un smartphone. Le concept d’interface est compris très tôt, mais il est nécessaire à l’adulte de l’accompagner dans cet apprentissage de sorte qu’il puisse être encadré dans un but pédagogique et qu’il ne tombe pas dans l’excès. La tablette est souvent vue comme un objet négatif au développement des enfants : en effet, l’utilisateur paraît statique et uniquement spectateur de ce qu’il se passe à l’écran, il semble se contenter d’absorber l’information sans pour autant se questionner. C’est principalement parce que la tablette n’est pas encore assez souvent pensée comme un outil pédagogique. Utilisée correctement, elle peut être un atout dans la croissance de l’enfant et l’aider à comprendre le monde qui l’entoure. Au-delà de ce qu’apporte un livre traditionnel, elle peut faire interagir l’enfant, le pousser à toucher et à manipuler les choses, à les écouter et à avoir un dialogue avec l’objet. C’est dans cette optique que j’ai eu comme projet de créer un album pour enfant à lire sur tablette, qui profiterait des atouts de celle-ci dans un but pédagogique. Il faut pour cela pallier aux défauts de la tablette et en faire des points forts pour pouvoir mettre aussi bien le support que le récit en valeur. En ajoutant à un album normal la possibilité de changer d’une lecture à une autre, de suivre les cycles de jours/ nuits et les changements météorologiques que l’enfant peut voir par sa fenêtre, on offre un sentiment magique d’immersion au lecteur. Il donne la possibilité à l’enfant de redécouvrir la même histoire sous un aspect différent à chaque fois, et permet aussi parfois de lui donner un rendez-vous particulier, si par exemple il souhaite savoir comment se passe l’histoire qu’il a lu quelques jours auparavant. En alternant entre phases de récits illustrés changeants et jeux, tous les sens de l’enfant sont mis à contribution et il ne reste pas seulement spectateur du livre, il est aussi acteur. Il n’est pas non plus immobile et agit sur la tablette en fonction des évènements.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1319