Comment les technologies permettent-elles d’optimiser le suivi des effets indésirables en pharmacovigilance ?

Willemot, Gillian (2021) Comment les technologies permettent-elles d’optimiser le suivi des effets indésirables en pharmacovigilance ? [Mémoire]

[img] Text

Mémoire- Gillian Willemot.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Willemot, Gillian
Directeur de recherche: Jean-Amans, Philippe
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Sciences Economiques et Gestion
Diplôme: M1 Innovation, entreprise et société
Subjects: INFORMATIQUE MATHEMATIQUES TECHNOLOGIES > Informatique > Réseaux et télécommunications
INFORMATIQUE MATHEMATIQUES TECHNOLOGIES > Informatique > Réseaux sociaux et d'information
INFORMATIQUE MATHEMATIQUES TECHNOLOGIES > Informatique > Intelligence artificielle
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Gestion et management
Uncontrolled Keywords: technologies; pharmacovigilance
Abstract: Dans le cadre de ma première année de master “innovations, entreprises et sociétés”, j’ai eu l’opportunité de suivre un stage de quatre mois en tant qu’assistante chargée de projet chez Universal Médica à Toulouse. Universal Médica est une entreprise privée, créée en 2001 et est un acteur important du secteur de la Pharmacovigilance en France. Les missions variées que j’ai effectuées dans la société m’ont permis de découvrir un secteur d’une grande complexité, impliquant de nombreux acteurs, process et traitements de données. Pour simplifier, la pharmacovigilance implique le regroupement, le traitement et le suivi de données, liées à des effets secondaires résultant de la prise de médicament, afin de créer des ressources statistiques, utilisables dans des processus de prise de décision. Parmi les différentes activités du secteur, le suivi des patients est l’un des plus important car il est à la base des données qui y sont traitées, ces dernières doivent alors être vérifiées, tracées puis sécurisées avant de suivre plusieurs traitements par différents acteurs. Pendant mon stage, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de faire face à ces exigences et contraintes, ces dernières représentant parfois d’importantes pertes de temps et de ressources. C’est face à cette situation que j’aimerais poser ici la problématique suivante : Comment les technologies permettent-elles d’optimiser le suivi des effets indésirables en pharmacovigilance ? Pour tâcher d’y répondre, nous présenterons, dans un premier temps et de façon précise, ce qu’est la pharmacovigilance, ceci impliquant sa mise en place dans le temps, les acteurs qui la composent et les enjeux qui entourent le secteur. Dans un second temps, nous ferons un point sur les technologies actuelles et futures en tâchant d’identifier leurs caractéristiques et ce qu’elles apportent comme améliorations. Dans un troisième temps nous tâchons d’entrevoir la place que prennent et prendront ces technologies dans le cycle de la donnée en pharmacovigilance. Pour finir, nous conclurons en tachant de retranscrire l’essentiel des notions abordées dans les différentes parties afin de répondre de façon claire à la problématique.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/13259