Etude de la consommation différée des denrées issues du milieu aquatique durant le mésolithique en Europe

De Joantho, Léa (2016) Etude de la consommation différée des denrées issues du milieu aquatique durant le mésolithique en Europe. [Mémoire]

[img] Text

dejoantho_lea_M22016.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
[img] Text

Annexes memoire. Léa de Joantho. 2015-2016.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (848kB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: De Joantho, Léa
Directeur de recherche: Valdeyron, Nicolas
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire de l'Art et Archéologie
Diplôme: M2 Arts et Cultures de la Préhistoire et de la Protohistoire
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie > Préhistoire
Uncontrolled Keywords: Mésolithique, Europe, Consommation différée, Stockage, Milieu aquatique.
Abstract: Sur de nombreux sites européens mésolithiques, la quantité considérable de restes ichtyques ou de coquilles de mollusques marins peut évoquer l’idée d’une pêche ou d’un ramassage dépassant largement les besoins alimentaires immédiats d’un groupe. Ainsi, les activités liées au milieu aquatique, présentes à l’échelle paneuropéenne semblent avoir joué un rôle important pour les populations mésolithiques littorales et certaines populations vivant à proximité de lacs ou de fleuves. L’étude de ces zones particulièrement exploitées durant le Mésolithique permet de les considérer comme des secteurs privilégiés. L’abondance et la diversité des ressources sur ces zones ont pu permettre une consommation différée des ressources, permise par le stockage. Cependant, les vestiges de ces pratiques sont particulièrement difficiles à mettre en évidence puisqu’ils résultent le plus souvent d’actions ne laissant pas de traces caractéristiques. En ce qui concerne la perception du stockage de denrées issues du milieu aquatique, comme nous le verrons, des restes ichtyques et de coquillages, ainsi que divers types de structures tels que des trous de poteaux, des foyers ou des fosses remplis de restes d’animaux vivant proche du milieu aquatique ont été découverts au sein de sites mésolithiques Européens et posent la question du traitement des ressources halieutiques sans toujours trouver de réponse. La question du stockage au Mésolithique, déjà évoquée par A. Testart (1982) est fondamentale pour la compréhension des populations tant dans leurs systèmes de mobilité que dans leurs fonctionnements sociaux. La recherche effectuée ici propose de revenir sur les découvertes ichtyologiques et malacologiques des dernières dizaines d’années sur les sites mésolithiques proches du milieu aquatique et d’en estimer leur importance à travers le prisme de la consommation différée.
Résumé dans une autre langue: In many European sites Mesolithic, the considerable amount of fish remains or shells evokes a collect or a fishing exceeding the immediate food needs of a group. So, the activities related to the aquatic environment, present to the Pan European scale seem to have played an important role for the littoral Mesolithic societies and populations living near lakes or rivers. The study of these zones particularly exploited during the Mesolithic allows considering them as privileged sectors. The abundance and diversity of resources on these areas could allow deferred consumption of resources, allowed by the storage. However, the remains of these practices are particularly difficult to highlight since they often result from actions leaving no characteristics evidences. Nuts storage during the Mesolithic is considered for a long time, especially as regards hazelnuts, due to thousands of shell found on the settlements of the ninth and eighth centuries (Valdeyron, 2013). Concerning the perception of storage products from the aquatic environment ,fish remains and shells, as well as various types of structures such as post holes, fireplaces or pits filled with remains of animals living close to the aquatic environment were discovered in European Mesolithic sites and raise the question of fishery resources treatment without always find an answer. The question of storage Mesolithic, already mentioned by A. Testart (1982) is fundamental to understanding populations both in their mobility systems in their social functioning. Research conducted here suggests returning on fish and shells discoveries of the last decades of the Mesolithic sites close to the aquatic environment and to estimate their importance through the prism of deferred consumption.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1328