L’influence du travail partagé sur l’apprentissage des élèves

Lopez, Marion (2016) L’influence du travail partagé sur l’apprentissage des élèves. [Mémoire]

[img] Text

lopez_marion_M22016.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (6MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Lopez, Marion
Directeur de recherche: Simoës-Perlant, Aurélie
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Professeur des écoles
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie > Psychologie sociale
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
Uncontrolled Keywords: Pratique enseignante, Travail partagé, Développement professionnel, Savoir professionnel, Apprentissage social
Mots-clés dans une autre langue: Teaching practice, Chosen work sharing, Endured work sharing, Professional development, Professional knowledge, Social learning
Abstract: De nos jours, nombreux sont les enseignants qui collaborent avec d’autres enseignants. Le travail partagé est fortement lié au contexte social de l’école. Il faut un engagement de la part des enseignants. Mais il est parfois difficile de travailler en groupe. C’est pourquoi ce mémoire s’intéresse à deux formes de travail partagé: celui qui est choisi et celui qui est subi. Il a pour objectif de confirmer ou d’infirmer l’impact de ces formes de travail partagé sur les performances des élèves de classe de CP, mais aussi de comprendre comment le travail partagé intervient dans le développement professionnel des enseignants. Pour cela, nous avons soumis un questionnaire sur le travail partagé à trente-neuf enseignants de primaire (maternelle et élémentaire) afin d’appréhender et catégoriser ces types de travail partagé. Ce pré-test, nous a permis de sélectionner deux enseignantes de CP, l’une effectuant un travail partagé subi et l’autre choisi. Elles ont soumis à leurs élèves un test de mathématiques afin de comparer leurs performances. Les résultats ont montré que la classe de l’enseignante effectuant un travail partagé choisi obtenait de meilleurs résultats que la classe de l’enseignante effectuant un travail partagé subi. Ils ont également mis en lumière le fait que le travail partagé, qu’il soit choisi ou subi, constitue une forme d’apprentissage et donc participe au développement professionnel des enseignants du premier degré.
Résumé dans une autre langue: Nowadays, many teachers collaborate with each other. Work sharing is closely related to the social context of the school and requires a strong commitment from the teachers. However, work in collaborative groups can be difficult. This thesis is thus concerned with two types of work sharing: one that is chosen and one that is endured by the teacher. Its main purposes are to highlight the impact of these two types of work sharing on elementary school pupils’ performance (equivalent of first grade) and to determine how work sharing can influence the teachers’ professional development. In order to do so, a survey of twenty closed questions on work sharing was submitted to thirty-nine elementary and nursery school teachers. Moreover, two first grade teachers, one generally enduring work sharing and the other one embracing it, submitted a math test to their pupils to compare their respective performance. The results indicate that the students of the willingly work sharing teacher have better results than the students of the teacher who is enduring work sharing. They also highlight the fact that both chosen work sharing and endured work sharing participate to the elementary school teachers’ professional development.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1340