Quelle est la place du roman graphique dans la production éditoriale française ?

Lemaitre, Angélique (2021) Quelle est la place du roman graphique dans la production éditoriale française ? [Mémoire]

[img] Text

Angélique.Lemaitre_master2.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (14MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Lemaitre, Angélique
Directeur de recherche: Maupeu, Philippe
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Documentation, Archives, Médiathèques et Edition (DDAME)
Diplôme: M2 Edition imprimée et électronique
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes > Français
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
Uncontrolled Keywords: Bande dessinée, Roman graphique, Pratiques éditoriales, Légitimation culturelle, Culture populaire, Marché de niche
Abstract: Lorsque l’on évoque le roman graphique, se pose initialement la question : peut-on le définir ? Et si oui, comment ? La première hypothèse serait par son format, or il en existe plusieurs, du plus petit au plus grand, du plus classique au plus original. La deuxième hypothèse serait basée sur sa forte pagination plus conséquente qu’une bande dessinée franco-belge de 40 ou 64 pages, mais cette hypothèse ne peut être retenue : de nombreux romans graphiques proposent une pagination plus petite ou équivalente à celle d’une bande dessinée classique. Une dernière hypothèse serait axée sur le fond, c’est-à-dire le récit, sauf que le roman graphique ne se limite pas à un style ou un genre, mais s’apprécie par sa diversité de sujets traités. Par conséquent, force est de constater qu’il n’existe pas de définition claire attribuée au roman graphique, mais qu’il s’agit plutôt d’une étiquette commerciale de différenciation entre deux productions qui aurait pour but de vendre différemment ce qui n’est pas de la bande dessinée franco-belge classique, mais aussi d’aller chercher un nouveau public. Si entreprendre de définir cette production semble en vain, le caractère indéfinissable du roman graphique engendre cependant une problématique qui vaut la peine d’être considérée : l’important n’est pas de proposer une définition stricte du genre, mais davantage de déterminer sa place dans la production éditoriale.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/13597