Les femmes à Gotham City : une étude entre enjeux culturels et éditoriaux

Félix, Léana (2021) Les femmes à Gotham City : une étude entre enjeux culturels et éditoriaux. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Léana.Félix_master2.pdf


Télécharger (76MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Félix, Léana
Directeur de recherche: Barthe-Gay, Clarisse
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Documentation, Archives, Médiathèques et Edition (DDAME)
Diplôme: M2 Edition imprimée et électronique
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Anglais
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes > Anglais
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes sur le genre
Uncontrolled Keywords: femmes, Gotham, superhéroïne, vilaines, méchante, méchant, super-héros, héros, Catwoman, batman, huntress, Poison Ivy, Harley Quinn, Batwoman, batgirl, dc comics, comics, urban comics, féminisme
Abstract: La remise en question de l’omnipotence des superhéros dans le récit super-héroïque est ici au cœur de ce mémoire, qui tend à mettre en évidence comment les personnages féminins sont la source de cette remise en question. Nous allons ainsi étudier comment la figure super-héroïque idéalisée de Batman impacte les personnages féminins qui apparaissent progressivement à partir des années 1940 dans les comics. Ce mémoire s’apparente alors à une étude des choix éditoriaux en accord avec les enjeux culturels des époques mentionnées. Ce mémoire va ainsi se centrer sur une approche éditoriale en se focalisant sur les apparitions des personnages féminins dans l’univers de Batman, soit Gotham City, et leur place dans le prisme du superhéros. Nous allons ainsi utiliser des outils propres à l’étude des genres (gender studies) pour mettre en lumière les inégalités de traitement entre les personnages masculins du genre super-héroïques et les personnages féminins. Notre analyse va ainsi prendre appui sur 6 personnages féminins : Catwoman, Batwoman, Batgirl, Poison Ivy, Huntress et Harley Quinn. Dans ce mémoire, Batman est perçu comme l’incarnation même de cette omnipotence super-héroïque. Ses relations avec chacune des personnages féminins cités sont donc individuellement le point de départ de notre analyse. Batman représente le superhéros classique, omnipotent, à l’image de la représentation manichéenne que nous allons étudier. Ces 6 femmes, qui sont catégorisées soit de villainess, soit de superhéroïne, soit d’antihéroïne, ont pour but de répondre à notre problématique : en quoi ces femmes mettent-elles à l’épreuve les définitions manichéennes du genre super-héroïque ? Des définitions que nous envisageons comme manichéennes, car elles ont été établies par des hommes et pour des hommes, sur des personnages qui n’étaient exclusivement que des superhéros masculins. Une première partie étudie les origines des premiers personnages féminins et leur contexte d’apparition en incluant les femmes de notre corpus pour définir un schéma d’intégration des femmes dans les comics. Une deuxième partie se focalise sur la figure de la superhéroïne, selon les concepts du récit super-héroïque, en prenant appui sur le jugement paternaliste et patriarcal de Batman sur les superhéroïnes. Une troisième partie centre l’analyse sur les villainesses de notre corpus, et sur leur catégorisation arbitraire nonobstant leur penchant vers le Bien.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/13609