Homogénéité ou variabilité des pratiques culturelles artenaciennes ? L'apport de la technologie céramique depuis les marges périgourdines.

Beaupied, Mickaël (2016) Homogénéité ou variabilité des pratiques culturelles artenaciennes ? L'apport de la technologie céramique depuis les marges périgourdines. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

beaupied_mickael_M22016.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (21MB) | Demander une copie
[img] Texte (PDF)

beaupied_mickael_M22016_annexes.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (8MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Beaupied, Mickaël
Directeur de recherche: Ard, Vincent
UFR / Composantes: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire de l'Art et Archéologie
Diplôme: M2 Arts et Cultures de la Préhistoire et de la Protohistoire
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Archéologie > Préhistoire
Mots-clés en français: Néolithique final, Dordogne, Technologie céramique, Tradition technique, Variabilité culturelle
Résumé en français: Les derniers temps néolithiques voient l'émergence, au Centre-Ouest de la France, d'une culture au rayonnement régional : l'Artenacien. Initialement conçue comme une entité monolithique, les derniers travaux tendent au contraire à documenter la pluralité de ses pratiques culturelles (évolution chronologique et/ou faciès locaux). Si les critères de caractérisation utilisés sont principalement basés sur le matériau céramique, de nombreux travaux restent à accomplir afin de préciser les pratiques techniques des potiers artenaciens. A partir des lots céramiques des sites périgourdins du Gros-Bost (Saint-Méard-de-Drône) et de Beauclair (Douchapt), notre étude s'attache ainsi à caractériser les chaînes opératoires de ces occupations artenaciennes. Les manières de faire qui ont pu être observées, bien que s'inscrivant en partie dans une tradition technique partagée, témoignent avant tout d'une pluralité de pratiques. La technologie céramique semble ainsi documenter un niveau supplémentaire de variabilité culturelle au sein de l'Artenacien. A proximité de ces deux sites, l'habitat contemporain de Villetoureix, étudié dans le cadre de notre mémoire de M1, permet également d'aborder la question de la pertinence de nos critères de caractérisation, notamment en contexte marginal. L'absence de plusieurs éléments caractéristiques semble en effet mettre en évidence l'originalité sociale, fonctionnelle ou culturelle de certains groupes humains du Néolithique final.
Résumé dans une autre langue: In west-central France, the late Neolithic saw the emergence of a culture of regional influence: the Artenacian. Originally conceived as a monolithic entity, the latest works tend to document the diversity of its cultural practices (chronological and local facies). If the characterization criteria are mainly based on the ceramic material, much work remains to be done to clarify the technical practices of artenaciens potters. From ceramics of Perigord sites Gros Bost (Saint-Méard-de-Drône) and Beauclair (Douchapt), our study thus seeks to characterize the « chaînes opératoires » of these occupations. The ways of doing things that could be observed, although they form part of a shared technical tradition, evidenced primarily a plurality of practices. Ceramic technology seems to document an additional level of cultural variability within the Artenacian culture. Near these two sites, the contemporary site of Villetoureix, studied during our first year of Master, also adresses the issue of the relevance of our characterization criteria, particulary in marginal context. The absence of several characteristic elements seems indeed to highlight the social, functional or cultural originality of some neolithics groups.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1510