L'évaluation sans note: vers un changement des pratiques professionnelles des enseignants

Le Ménahèze, François (2016) L'évaluation sans note: vers un changement des pratiques professionnelles des enseignants. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

le_menaheze_francois_M22016.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (2MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Le Ménahèze, François
Directeur de recherche: Talbot, Laurent
UFR / Composantes: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Sciences de l'Education et de la Formation
Diplôme: M2 Formation de Formateurs (FF)
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement primaire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Mots-clés en français: Évaluation, Notation scolaire, Système scolaire, Évaluation formative, Valeur, Sens, Innovation
Résumé en français: Cette recherche porte sur l'évaluation des élèves au sein de l’École, notamment lorsque les enseignants décident de ne pas utiliser la notation scolaire et développent d'autres dispositifs d'évaluation. La question qui se pose est celle des liens entre les pratiques d'évaluation sans utilisation de la notation et les pratiques professionnelles des enseignants. Dans un premier temps, appuyé sur les recherches menées en docimologie et les différents modèles d'évaluation déclinés dans le champ scolaire, est posé le cadre théorique autour du concept d'évaluation. Un historique de l'évaluation et de la notation est également réalisé, notamment à travers les diverses acceptions prises à travers le temps et son évolution dans les textes officiels de l’Éducation nationale. Le champ de recherche est ensuite posé en lien avec le cadre épistémologique. Celui-ci est défini au niveau de l'école primaire et du collège, là où les problématiques liées à l'évaluation commencent à prendre corps. Le champ théorique s'appuie notamment sur la théorie socio-cognitiviste de Bandura et son modèle de la causalité triadique réciproque. Le protocole de recherche est précisé à partir de pratiques déclarées d'enseignants et repose sur des entretiens et des réponses à questionnaire. Le recueil des données est ainsi traité à travers l'échantillon obtenu à partir de l'analyse de contenu de Bardin. L'analyse des résultats a tendance à montrer de fortes corrélations entre les pratiques d'évaluation sans utilisation de la notation scolaire et les pratiques professionnelles des enseignants, notamment autour du pôle enseignant (posture professionnelle, gestion de l'autorité et de la classe, travail en équipe, etc), de l'approche du savoir (démarches plurielles d'enseignement-apprentissage, rapport à l'évaluation par le sens) et du rôle des élèves à travers la construction d'attitudes et l'appropriation d'outils d'évaluation favorisant autonomie et responsabilisation. Enfin, des repères et pistes pour l'action sont dressés afin d'envisager des changements de rapport à l'évaluation dans le monde scolaire, notamment à travers la formation, inititale et continue, des enseignants.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1527