L’édition de jeunesse française face à l’industrialisation : la représentation de l’industrialisation au travers de la littérature Young Adult

Jacquemart, Mégane (2016) L’édition de jeunesse française face à l’industrialisation : la représentation de l’industrialisation au travers de la littérature Young Adult. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Mémoire Mégane Jacquemart Volume 2 (Annexes) PDF.pdf


Télécharger (958kB) | Preview
[img]
Preview
Text

Mémoire Mégane Jacquemart Volume 1 (Corpus)PDF.pdf


Télécharger (2MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Jacquemart, Mégane
Directeur de recherche: Auzel, Dominique
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Documentation, Archives, Médiathèques et Edition (DDAME)
Diplôme: M1 Information-Communication
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Commerce
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
Uncontrolled Keywords: Edition, Edition française, Littérature Jeunesse, Young Adult, Industrialisation, Commercialité, Marketing
Abstract: Structurant le paysage éditorial, modifiant les méthodes employées dans la constitution d'un catalogue, et provoquant une prédominance d’œuvres anglophones publiées, l'industrialisation a bousculé le secteur éditorial. Le rapport au livre a lui aussi changé: devenu un produit de consommation parmi tant d'autres, il est décliné en fonction de diverses catégories de lecteurs et fait l'objet de stratégies commerciales et de marketing rigoureuses. C'est au travers de la littérature Young Adult que cette industrialisation de l'édition semble la plus flagrante, tant sur sa création que sur son exploitation. L'édition française, notamment le secteur jeunesse, n'y échappe pas. Dans une société de consommation soumise aux tendances et à une concurrence implacable, dominée par la recherche perpétuelle du profit et de la nouveauté, les éditeurs français vont s'aligner sur les productions anglophones en reproduisant leurs diverses stratégies commerciales et de marketing. Dès lors, il semble que l'axe commercial du métier d'éditeur prenne le pas sur l'axe littéraire, conduisant à un amoindrissement de la qualité du texte au profit de la recherche de la rentabilité. Pour autant, ce schéma ne peut-il être réversible?
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1546