L’interdisciplinarité : un projet éducatif au croisement des disciplines et du partage des savoirs

Bouillet, Léa (2016) L’interdisciplinarité : un projet éducatif au croisement des disciplines et du partage des savoirs. [Mémoire]

[img]
Prévisualiser
Texte (PDF)
bouillet_lea_M22016.pdf

Télécharger (5MB) | Prévisualiser

Résumé

Depuis maintenant quelques années, l’interdisciplinarité est une approche qui intrigue. De plus en plus, universitaires et professeurs s’y intéressent afin de chercher à en déterminer les modalités et les conséquences – positives ou négatives – sur la pratique des enseignants mais aussi sur les élèves. Aujourd’hui, nous nous rendons compte que la meilleure façon, pour un élève, d’apprendre est de le placer au centre de l’activité et du dispositif éducatif, de le rendre acteur de ses apprentissages. La discipline, quoique toujours primordiale dans l’enseignement, doit avant tout le servir et s’adapter à lui. Les matières se font alors de plus en plus poreuses et le cloisonnement disciplinaire laisse peu à peu place à la pédagogie de projets interdisciplinaires. Il est désormais bien loin le temps du lundi matin consacré à la conjugaison et du jeudi après-midi consacré à l’orthographe lexicale. L’enseignant, tout comme ses pratiques, doit s’adapter au public qu’il a en face afin d’instaurer un climat d’échange et de remise en question perpétuel. À l’image du monde qui nous entoure et des apprenants qui grandissent – un élève en début de 6ème n’est plus du tout le même à la fin de l’année –, notre enseignement ne doit surtout pas être figé ; au contraire, sa qualité première sera d’être malléable et capable d’évoluer au contact de ce – et ceux – qu’il rencontre. De manière assez unanime, les études s’accordent à reconnaître que l’interdisciplinarité est porteuse de fruits pour les élèves mais également, et cela est tout aussi intéressant et important, pour les enseignants. En effet, la tendance à la perméabilité des disciplines profitent aux équipes pédagogiques qui sont amenées à échanger et à communiquer sur les programmes des uns et des autres. De fait, la fonction socialisante du projet est multiple puisqu’elle favorise le dialogue entre apprenants et encadrant mais aussi celui des élèves entre eux et des enseignants entre eux. Si la pédagogie de projet et l’interdisciplinarité qu’elle induit rencontrent des difficultés à s’imposer en France – et, notamment, à faire l’unanimité de certains enseignants préférant travailler de manière individuelle –, elles sont des pratiques pédagogiques déjà bien installées dans des pays tel que le Canada. Toutefois, la réforme du collège présentée en mars 2015 par Mme Vallaud-Belkacem, et devant entrer en vigueur à la rentrée scolaire de septembre 2016, affirme une volonté évidente de placer les Enseignements Pratiques Interdisciplinaires au centre de la scolarité des élèves.

Type de document: Mémoire
Type de master: Mémoire master 2
Mots-clés : Interdisciplinarité, Dispositif éducatif, Apprentissages, Cloisonnement disciplinaire, Décloisonnement disciplinaire, Pédagogie de projet
Sujets: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes > Français
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
UFR / Département: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Lettres : Lettres modernes
Directeur de recherche: Garcia-Debanc, Claudine
Déposé par: Lea Bouillet
Date du dépôt: 27 Sep 2016 07:22
Dernière modification le: 27 Sep 2016 07:22
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1613

Modifier (authentification requise)

Notice du document Notice du document