Le CAUE 24, une structure entre Etat, Collectivités territoriales et particuliers : un facilitateur de projets de territoires

La Barbera, Manuel (2016) Le CAUE 24, une structure entre Etat, Collectivités territoriales et particuliers : un facilitateur de projets de territoires. [Mémoire]

[img]
Prévisualiser
Texte (PDF)

Manuel_La-Barbera_M12016.pdf


Télécharger (3MB) | Prévisualiser
Type de document: Mémoire
Auteurs: La Barbera, Manuel
Directeur de recherche: Riou, Julien
UFR / Composantes: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Aménagement et projets de territoires
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
Mots-clés en français: CAUE24 - album des territoires – urbanisme – environnement – architecture - 2016
Résumé en français: Le Conseil d’Urbanisme, d’Architecture et d’Environnement est une structure mise en place dans les années 1970. Elle a accompagné, en matière d’architecture, d’urbanisme et d’environnement, les collectivités territoriales avant et surtout durant les différentes étapes de la décentralisation. Etant donné qu’il s’agit d’une structure qui dépend des départements tout en étant une association Loi 1901, sa position est devenue plus délicate avec la récente réforme territoriale qui affaiblit le Département et renforce d’un côté, la Région, de l’autre, les Communautés de communes et notamment les Communautés d’agglomération. Le CAUE 24, comme les autres CAUE métropolitains, s’efforce de répondre à ses missions en utilisant des outils au service des collectivités territoriales et des particuliers comme les albums des territoires et les guides méthodologiques qui lui permettent de mettre en valeur son savoir-faire et les compétences de son équipe en matière d’urbanisme, d’architecture, d’environnement et d’écologie. Ces outils servent avant tout à faire une synthèse des territoires et à favoriser l’émergence et la mise en oeuvre de projets de territoires. Tout cela témoigne d’un ancrage local tant auprès des particuliers que des élus. Si la pérennité des CAUE n’est pas réellement remise en question en dépit des interrogations qui se posent à différents niveaux de décision, leur devenir n’est pas pour autant certain, du moins dans sa structure actuelle. Plusieurs pistes se dégagent comme des regroupements avec des services départementaux, des mutualisations ou encore le renforcement de réseaux régionaux des CAUE autour d’unions (ou de fédérations) régionales.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1694