Une esthétique du contact, pression et oppression du corps

Charrier, Flora (2016) Une esthétique du contact, pression et oppression du corps. [Mémoire]

Ceci est la version la plus récente de ce document.

[img] Texte (PDF)
charrier_flora_M22016.pdf
Accès : Accès restreint UT2J

Télécharger (81MB) | Demander une copie

Résumé

Une esthétique du contact, pression et oppression du corps, est une recherche sur la matière du corps, la peau et sa rencontre avec la matière verre. Une étude qui a pris forme dans l'analyse de chaque matériau, de chaque acte plastique, de leurs rencontres à leurs résultats. De l'expérience à la représentation, le contact est devenu le pilier de mes recherches. C'est notamment dans le résultat visuel que se joue ce rapport singulier : entre l'acte de pression, d'une plaque de verre contre un corps et la représentation de l'invisible : ici d'un sentiment d'oppression. Pour pouvoir réunir tous les éléments propices à l’étude du corps en tant que matière, et l'analyse des effets esthétiques, qui sont le résultat de cette rencontre, j'ai exploité la théorie de l'esthétique du contact. Cette dernière me permettait de regrouper les explications et l'analyse de ma pratique artistique. De plus, grâce à elle, j'ai pu matérialiser des sensations et des sentiments : pression et oppression et ancrer ma production dans une réflexion plus générale. Dans mes créations, nous passons d'une pression physique, verre contre corps, à la matérialisation de l'oppression, en un objet précieux mettant en avant cette oppression persistante. C'est une pratique artistique engagée, de faits de société et d'une histoire à la fois commune et personnelle. Il s'agit de questionner comment l'esthétique du contact m'amène à créer un feuilletage de l'image corps. En m'appuyant sur la forme et le dispositif du reliquaire et de sa relique, j'ai puisé des éléments mettant en valeur l'image de l'oppression. Cet assemblage matériel et conceptuel m'a permis d'apporter une réflexion en filigrane : l'image du corps de la femme se confronte à plusieurs barrières invisibles. En envisageant la matière verre comme représentant des injonctions sociales et culturelles qui modifient notre rapport au corps et à l'image, j'ai ancré mes recherches dans une dimension sociologique. De ce travail, il en résulte la création d'un reliquaire laïque. Cette œuvre finale est le résultat d'un aller-retour, entre les productions purement visuelles et une réflexion artistique et sociologique. Cette dernière s’appuie sur l'esthétique du contact et envisage le corps comme matière et support de création. Elle me permet aussi d'aborder un feuilletage matériel et conceptuel ainsi que la dimension profane des reliquaires contemporains.

Type de document: Mémoire
Type de master: Mémoire master 2
Mots-clés : Art contemporain, Esthétique du contact, Oppression, Corps, Matière, Sensorialité, Feuilletage matériel, Feuilletage conceptuel, Reliquaires
Sujets: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Arts plastiques
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts visuels > Photographie
UFR / Département: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Arts Plastiques - Design
Diplôme: M2 Création Artistique, Théorie et Médiation
Directeur de recherche: Viguier, Emma
Déposé par: Flora Charrier
Date du dépôt: 26 Sep 2016 14:11
Dernière modification le: 26 Sep 2016 14:12
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1707

Versions disponibles de ce document

  • Une esthétique du contact, pression et oppression du corps. (deposited 26 Sep 2016 14:11) [Actuellement Affiché]

Modifier (authentification requise)

Notice du document Notice du document