La fabrique de territoire de projet Le PETR de l'Ariège, nouveau territoire de projet à l'épreuve de la recomposition territoriale : entre logiques de développement exogènes et endogènes

Jegard, Erwann (2016) La fabrique de territoire de projet Le PETR de l'Ariège, nouveau territoire de projet à l'épreuve de la recomposition territoriale : entre logiques de développement exogènes et endogènes. [Mémoire]

[img]
Preview
Text

Jeagard_Erwann_M22016.pdf


Télécharger (9MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Jegard, Erwann
Directeur de recherche: Barthe, Laurence
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M2 Aménagement et projets de territoires
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Aménagement du territoire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie rurale
Uncontrolled Keywords: Développement territorial, Territoire de projet, Contractualisation, Compétitivité et égalité territoriale, Complémentarité, Réciprocité, Inter-territorialité
Abstract: Il s'agit d'appréhender la fabrique de territoire à partir d'un stage de fin d'étude de Master 2 en Aménagement et Projet de territoire au sein d'un nouveau territoire de projet institué par la loi du 27 janvier 2014 de Modernisation de l'Action Publique Territoriale et d'Affirmation des Métropoles (MAPTAM) : le Pôle d'Equilibre Territorial et Rural de l'Ariège. Il est la résultante d'une agrégation de trois anciens territoires-construits - de projet que sont les anciens Pays qui ont œuvré dans des dynamiques de développement depuis plus de dix ans. Le PETR de l'Ariège peut se caractériser par des contrastes géographiques prononcés alternant vallées, plaines et zones de montagnes recouvrant ainsi une multiplicité de territoires vécus. Les caractéristiques naturelles (relief, hydrographie) sont des facteurs importants dans la fabrique de territoire. Aujourd'hui il se compose de douze communautés de communes et de deux cent trente sept communes. Demain (au 1er janvier 2017), sa structuration territoriale s'articulera autour de sept entités intercommunales dont une communauté d'agglomération. En 2020, il s'agira sans doute de faire territoire de projet autour de quatre entités... Articulant à la fois le local et le global, le territoire est "l'espace d'articulation d'intérêts distincts et de rapports de force entre acteurs politiques, économiques, sociaux relevant de multiples échelles" (C.lopes 2008). A l'heure d'une économie globalisé, la formule prônée par la D.A.T.A.R durant la fin des années 1990, pour assurer le développement équilibré entre les territoires, à savoir : Un territoire - Un projet - Un contrat, est aujourd'hui mise à mal. Le diktat de la compétitivité impose une rude concurrence entre les territoires et parfois annihile les logiques de complémentarités et de réciprocités entre les territoires données, institués, que les territoires de projet ambitionnent de fédérer. Dans un contexte de recomposition territoriale (fusion des régions, élargissement des périmètres et montée en puissance de l'échelon intercommunal,...) s'articulant avec la conception d'un projet de territoire qui s'est amorcée durant mon stage, il s'agit d'analyser comment les parties prenantes se mobilisent et se saisissent de cet outil de développement ? Il convient par ailleurs d'interroger les lignes de cohérence de ce dernier avatar institutionnel du développement territorial et de percevoir sa capacité à faire territoire de projet.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1751