Hors-normes : les collectes de "Charlie" et des témoignages des attentats du 13/11/2015 en question(s)

Fauquet, Laurence (2016) Hors-normes : les collectes de "Charlie" et des témoignages des attentats du 13/11/2015 en question(s). [Mémoire]

[img]
Preview
Text

fauquet_laurence_M22016.pdf


Télécharger (78MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Fauquet, Laurence
Directeur de recherche: Theiller, Isabelle
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Documentation, Archives, Médiathèques et Edition (DDAME)
Diplôme: M2 Archives et Images (ARI)
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
Uncontrolled Keywords: collectes, éphémère, témoignages, attentats, Charlie Hebdo, archives
Abstract: Au lendemain des attentats terroristes qui ont touché la France en janvier et en novembre 2015, plusieurs municipalités ont fait le choix de conserver les différents témoignages déposés par la population sur les lieux des attaques parisiennes, les places publiques et devant les mairies de province, demandant à leurs services d’archives de les collecter. Déjà menées à l’étranger après les attentats de Madrid (2004), Londres (2005) ou Boston (2013), ces collectes de témoignages étaient inédites en France. Sortant véritablement de l’ordinaire et réalisées en dehors des règles habituelles d’une pratique archivistique encadrée, ces collectes post attentats de 2015 revêtent un caractère hors-normes. Menées après des événements d’une violence inouïe, dans un contexte tout à fait atypique et la plupart sur décision des élus, ces collectes ont soulevé de nombreuses questions archivistiques sur le statut et la définition des documents sauvegardés. De même, elles ont engagé une série de moyens importants à la fois pour leur réalisation – dans des conditions exceptionnelles – et pour la conservation et restauration des nombreux témoignages collectés. Sans parler du casse-tête juridique lié à la diffusion de ces derniers auquel ont été confrontés les archivistes en charge de leur communication et valorisation. C’est pourquoi, eu égard à toutes les questions soulevées par ces collectes et à l’ampleur des moyens humains et financiers qu'elles ont mobilisés, on peut légitimement s’interroger sur leur finalité. À quelle(s) fin(s) a-t-on décidé de collecter ces témoignages des attentats ? Celle(s)-ci justifiai(en)t-elle(s) l’importance des moyens déployés ?
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/1928