Quelle est la place des transports dans la participation citoyenne dédiée au développement des villes intelligentes?

Stempel, Cédric (2016) Quelle est la place des transports dans la participation citoyenne dédiée au développement des villes intelligentes? [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

stempel_cedric_M12016.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (1MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Stempel, Cédric
Directeur de recherche: Le Corre, Sébastien
UFR / Composantes: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M1 Villes (Transports, Logistique et Environnement)
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie > Géographie urbaine
Résumé en français: Créer la ville de demain, voilà le défi de notre ère moderne. Il faut faciliter la vie dans cette nouvelle ère du numérique. Pour cela, les villes ont besoin de mesurer une très grande quantité d’objet à travers des capteurs et des instruments de mesure. Ces informations seront traitées puis elles devraient donner des solutions propices pour chaque ville. Selon l’article de Yohan Founs « Des transports plus intelligents ? », en 2050 la planète comptera 70% de citadins soit plus de 6 milliards de personnes. Avec l’intégration des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, les villes intelligentes construisent un espace urbain pensé pour le développement économique, social, durable et une amélioration de la qualité de vie. La digitalisation des transports urbains est l’axe central de la majorité des villes intelligentes. L’évolution de l’intelligence collective des services de déplacement a deux objectifs : le premier est d’offrir l’information la plus pertinente aux voyageurs et dans les plus brefs délais et ainsi adapter leurs trajets ; le deuxième est d’optimiser les temps d’attente pour les rendre plus productifs. Pour accomplir ces objectifs, la gestion du temps est primordiale, et pour cela la disposition d’un billet unique multimodal se développe. La gestion intelligente des transports doit être un facteur important d’économies. Selon le Centre for Economics and Business Research (CEBR) en 2012, les embouteillages ont couté 5 milliards d’euros à l’économie. Dans une ville plus digitale avec une participation citoyenne adaptée, les transports en commun pourront interagir entre eux et obtenir une coordination pour améliorer la fluidité dans les mégalopoles mondiales. Les transports constituent un « terrain de jeu » idéal pour la digitalisation. En effet, la digitalisation des transports urbains est l’action sans laquelle une ville intelligente ne pourrait pas être « intelligente ».
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2084