Retour d'expérience sur la localisation des mesures compensatoires

Chataigner, Marion (2016) Retour d'expérience sur la localisation des mesures compensatoires. [Mémoire]

[img] Text

Chataigner_Marion_2016.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (86MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Chataigner, Marion
Directeur de recherche: Briane, Gérard
Divisions: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M2 Géographie de l'Environnement et du Paysage
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Biodiversité et écologie
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Environnement et société
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes de l'environnement > Milieux et changements globaux
Uncontrolled Keywords: Environnement, Paysage, Mesures compensatoires, Écologie, Géographie
Abstract: Dans le cadre des projets d'aménagement, les mesures compensatoires ont pour objectif d'apporter une contrepartie positive aux effets négatifs des projets, qui n'ont pu être évités ou suffisamment réduits. La localisation des sites sur lesquels sont mises en place les mesures compensatoires est un élément clé pour l'atteinte de l'objectif de la compensation écologique qui est la « non perte nette » de biodiversité. Actuellement, cette localisation est soumise à une forte pression foncière et il est difficile pour les aménageurs de prendre en compte tous les critères permettant d'atteindre l'équivalence écologique nécessaire entre les pertes et les gains de biodiversité : milieux favorables aux espèces, proximité entre site impacté et site compensatoire, acceptation des populations locales, moindre coût, etc.. Dans ce mémoire, nous cherchons à analyser comment localiser les mesures compensatoires selon quatre axes : (i) en cohérence avec les continuités écologiques, (ii) dans un environnement où l'occupation des sols actuelle et son évolution ne menacent pas la pérennité des mesures, (iii) avec l'acceptation des populations locales et (iv) dans un environnement qui, soumis au changement climatique, peut rester adapté aux espèces compensées. Pour répondre à cette problématique, nous identifions dans un premier temps les critères à prendre en compte pour une localisation du site compensatoire menant à la meilleure équivalence écologique possible, puis nous effectuons un retour d’expérience sur les localisations des mesures compensatoires liées à des aménagements réalisés ou en cours de réalisation en Isère, afin de les analyser selon ces quatre axes.
Résumé dans une autre langue: In the frame of development projects, offsets aim at providing a positive counterpart to adverse effects of the projects, effects which could not be avoided or sufficiently minimized. The location of the sites, on which compensation measures are implemented, represents a key factor for a successful result of the compensatory mitigation which consists of a final “no net loss” of biodiversity. At present time, this location process is submitted to heavy land pressure and it is consequently difficult for developers to take into account all the criteria that will enable these measures to reach the necessary ecological balance between biodiversity losses and profits: propitious environment for impacted species, proximity between impacted site and compensatory site, acceptance by local population, cost minimization, etc…. In this dissertation, we try and analyze the methodology to be followed to geographically implement these compensatory measures on the basis of four main axes: (i) in compliance with ecological continuity, (ii) in an environment where present time land use and its potential evolution are not likely to threaten the sustainability of these measures, (iii) with local people agreement and (iv) in an environment, that despite climate change effects, may remain fully adapted to the compensated species To provide an answer to this overall ecological issue, in a first step we identify the main criteria to be taken into account to localize the compensatory site so as to reach the optimal ecological balance, and then on the basis of the available feedback from projects already completed or in progress in Isere department we analyze their respective degree compliance to the above listed axes.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2098