L'utilisation des réfugiés espagnols comme main-d’œuvre en Haute-Garonne : printemps 1939 - été 1940.

Allain, Antoine (2016) L'utilisation des réfugiés espagnols comme main-d’œuvre en Haute-Garonne : printemps 1939 - été 1940. [Mémoire]

[img] Text

allain_antoine_M22016.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (15MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Allain, Antoine
Directeur de recherche: Godicheau, François
Divisions: UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire
Diplôme: M2 Histoire et Civilisations modernes et contemporaines
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Economie > Production industrielle
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Histoire > Histoire contemporaine
Uncontrolled Keywords: réfugiés espagnols, CTE, main-d’œuvre étrangère, immigration, industries toulousaines
Abstract: Il s'agit d'étudier dans quelles conditions, à partir du printemps 1939, des réfugiés espagnols sortis des camps de concentration du Sud-Ouest sont incorporés à l'économie du département. Mêlant logiques économiques et considérations sécuritaires, cette main-d’œuvre particulière est employée dans différents secteurs. L'agglomération toulousaine est spécifiquement concernée par ce phénomène puisque des milliers de réfugiés sont ainsi employés, notamment dans les usines produisant pour la Défense nationale (en particulier les poudreries et les industries aéronautiques). En analysant ainsi le procédé et les conditions dans lesquelles cette main-d’œuvre peut-être utilisée (placée individuellement ou encadrée dans des Compagnies de Travailleurs Etrangers), nous tentons de montrer l’intérêt stratégique qu'elle représente dans le contexte du début de la guerre pour les différents acteurs : employeurs, administrations du travail, autorités militaires. A cette logique d'utilisation se confronte la question de l'ordre public que ces étrangers "indésirables" pourraient compromettre selon certaines autorités.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2110