"Il faut tout un village pour élever un enfant"... même en occident.

Letort, Florent (2016) "Il faut tout un village pour élever un enfant"... même en occident. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

letort_florent_M22016.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (5MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Letort, Florent
Directeur de recherche: Le Corre, Sébastien
UFR / Composantes: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Géographie-Aménagement-Environnement
Diplôme: M2 Aménagement et projets de territoires
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Urbanisme
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Géographie
Mots-clés en français: éducation, citoyenneté, politique publique
Résumé en français: Considérer que l’éducation est une question sociale d’intérêt général ne va pas de soi. S’intéresser à l’émergence de l’enseignement en France permet de situer les enjeux actuels qui font débat en se souvenant par exemple que Jaurès, à la fin du 19ème siècle, considère déjà qu’il n’est pas possible de penser la question scolaire en dehors des paramètres sociaux. Et si l’Ecole n’a jamais été égalitaire, certaines périodes de sa conception ont été animées du principe d’émancipation avec la volonté de certains « progressistes » de repenser, dans le même temps, projet de société et projet d’école... Ce qu’on peut énoncer par « Quelle Ecole pour quelle société ? » En effet aujourd’hui, ne demande t-on pas en quelque sorte à l’Ecole de « réparer » une société de plus en plus inégalitaire ? Toutefois, face à ces complexités, des Collectivités territoriales et des associations d’éducation populaires proposent des « étayages » intéressants susceptibles de promouvoir des savoir-faire et des savoirs-être, réhabilitent la notion de « tous capables », participent au refus de l’échec scolaire, tout en souhaitant que l’Etat ne se défausse pas de ses responsabilités. Dans ce contexte, une autre question ouvre des perspectives à explorer : « Et si l’éducation était l’affaire de tous ? »
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2141