Dans le cadre de l´apprentissage d´une langue étrangère, l´espagnol serait-il la langue la plus accessible pour les élèves dyslexiques ?

Gomez-Salazar, Candelaria (2016) Dans le cadre de l´apprentissage d´une langue étrangère, l´espagnol serait-il la langue la plus accessible pour les élèves dyslexiques ? [Mémoire]

[img] Text

gomez-salazar_candelaria_M22016.pdf


Accès : Repository staff only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Mémoire
Creators: Gomez-Salazar, Candelaria
Directeur de recherche: Recoules, Françoise
Divisions: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Conception dispositifs accompagnement éducatif
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Français
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Espagnol
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
Uncontrolled Keywords: Dyslexie, Apprentissage des langues, Espagnol
Abstract: Depuis septembre 2012, les élèves sont sensibilisés à une langue étrangère dès le CP et la pratique de l’oral est prioritaire à tous les niveaux, de l’école au lycée. La seconde langue vivante étrangère est introduite en collège dès la classe de cinquième voire de sixième pour les classes bilingues, ce qui pose le problème des élèves dyslexiques. Or la règle appliquée dans ce pays est de n’enseigner qu’une seule langue vivante à un enfant dyslexique. Pourquoi limiter la connaissance d’une seule langue aux enfants atteints de dyslexie si avec une bonne méthodologie et des aménagements nécessaires ils pourraient apprendre une langue étrangère ? Si les élèves dys doivent choisir une langue étrangère pourquoi ne pas choisir l’espagnol, ce qui les aiderait plus tard à l’acquisition de l’anglais? Cette étude s´est appuyée sur un questionnaire adressé à des professeurs d´anglais et d´espagnol ainsi que sur un conte présenté aux élèves dyslexiques.
Résumé dans une autre langue: Since september 2012 pupils are educated to a foreign language as soon as year 2 and the practice of oral communication is a priority at all level from primary school to high school. The second foreign language is introduced in middle school as soon as year 8 or even in year 7 for bilingual classes which create difficulties for dyslexic pupils. Yet the rule in this country is to teach only one foreign language to pupils suffering from dyslexia. Why limitating dyslexic pupils to one language when a good working method and some arrangements could make them learn? If dyslexic student have to choose one foreign language why not choosing Spanish which will help them to learn English? This study is based on a survey sent to English and Spanish teachers as well as a tale sent to dyslexic pupils.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2190