Zoon Logikon? Dogs in Shakespeare's Drama

Clapie, Alice (2016) Zoon Logikon? Dogs in Shakespeare's Drama. [Mémoire]

This is the latest version of this item.

[img]
Preview
Text

Clapie_Alice_M12016.pdf


Télécharger (21MB) | Preview
Item Type: Mémoire
Creators: Clapie, Alice
Directeur de recherche: Rivère de Carles, Nathalie
Divisions: UFR Langues, Littératures et Civilisations Etrangères > Département Etudes du Monde Anglophone (DEMA)
Diplôme: M1 Etudes anglophones
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts du spectacle
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Arts du spectacle > Théâtre
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Langues > Anglais
ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie > Philosophie de l'Antiquité, du Moyen-âge
Uncontrolled Keywords: Shakespeare, Théâtre Elisabéthain, Humanisme, Renaissance, Zoomorphisme, Chien, Les Deux Gentilshommes de Vérone, Titus Andronicus, Timon d'Athènes
Mots-clés dans une autre langue: Shakespeare, Elizabethan Drama, Humanism, English Renaissance, Zoomorphism, Dog, The Two Gentlemen of Verona, Titus Andronicus, Timon of Athens
Abstract: A study of the motif of the dog and the rational animal in Titus Andronicus, The Two Gentlemen of Verona and Timon of Athens. This dissertation is an attempt to analyse a barely studied motif in Shakespeare's drama: the dog. After exploring the cultural meanings of the motif in the plays, the dog will be studied as a motif contributing to the humanist exploration of the definition of man. Aristotle's definition of man as a rational animal is of special interest in this dissertation as it seems that the dog challenges above all the idea of man as a rational being. By challenging man's rational and political nature, the dog brings to the foreground a hybrid definition of man that is rather significant in the contemporary productions of the plays.
Résumé dans une autre langue: Une étude du motif du chien et de l'animal raisonnable dans Titus Andronicus, Les Deux Gentilshommes de Vérone et Timon d'Athènes. Ce mémoire tente d'analyser un motif peut étudier dans le corpus Shakespearien: le chien. Après avoir exploré les relations culturelles que ce motif entretient avec les pièces, le chien sera étudié en tant que motif qui contribue à l'exploration humaniste de la définition de l'homme. La définition aristotélicienne de l'homme-animal raisonnable sera centrale dans cette analyse puisque le chien semble avant tout être un challenge à l'idée de l'homme comme un être doué de raison. Si le chien remet en question la définition antique de l'homme comme un animal raisonnable et politique, il avance avant tout une définition de l'homme basée sur l'hybridité, ce qui est plutôt largement représentée dans les production contemporaines des pièces étudiées.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2215

Available Versions of this Item

  • Zoon Logikon? Dogs in Shakespeare's Drama. (deposited 08 Nov 2016 10:37) [Currently Displayed]