Assurer la formation personnelle et citoyenne de l’élève : quelles valeurs enseigner en français en classe de seconde ?

Morin, Alexandra (2016) Assurer la formation personnelle et citoyenne de l’élève : quelles valeurs enseigner en français en classe de seconde ? [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

morin_alexandra_M22016.pdf


Accès : Accès restreint UT2J

Télécharger (292kB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Morin, Alexandra
Directeur de recherche: Le Goff, François
UFR / Composantes: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Lettres : Lettres modernes
Sujets: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Lettres modernes
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Mots-clés en français: Citoyenneté, Valeurs, Humanités
Résumé en français: Il est nécessaire pour l'enseignant de lettres de penser la formation personnelle et citoyenne de l’élève à l'intérieur même du cours de français, et en lien direct avec les apprentissages disciplinaires. Cela revient à dire que le professeur de lettres, pour être en conformité avec la mission qui lui est attribuée, doit s'efforcer d'aller d'un pur enseignement littéraire et artistique vers un enseignement pratique, humain et citoyen. Cela induit de penser son travail et de réfléchir ses enseignements et sa pratique du côté des « valeurs » évoquées par les instructions officielles, soit des humanités, des concepts positifs à inculquer et à diffuser. C'est ce profond remaniement de l'enseignement disciplinaire qui permettrait un véritable changement dans la pédagogie pure, dans l'approche des lettres ainsi que dans la perception qu'ont les élèves des textes et des activités, de la discipline, mais aussi plus largement d'eux-mêmes, des autres, de la société et du monde. Cette affirmation génère un triple questionnement : en premier lieu, d'un point de vue général, reste à définir ce qu'est cette « formation personnelle et du citoyen » et ce que nous, École et enseignants, voulons inculquer à nos élèves en termes de valeur, de culture humaniste et d'humanités ; mais que sont les humanités aujourd'hui ? L'humanisme et sa culture ? L'apprentissage citoyen ? Quelles valeurs enseigner aux élèves pour s'assurer de leur réalisation personnelle et citoyenne ? Dans un second temps, ces constats nous poussent à nous interroger sur la posture de l'élève en classe et à l'École : comment le rendre réceptif et comment changer son mode habituel de réception du cours de français ? La formation personnelle et citoyenne demande logiquement une implication de l'être de l'élève, mais comment l'enseignant parvient-il à provoquer adhésion et implication, contre les attitudes attentistes actuelles ? Enfin, le troisième et dernier domaine sur lequel nous nous interrogeons concerne davantage l'enseignant et sa pratique : comment doit-il penser et organiser un tel enseignement pour le rendre profitable et efficient ? Quels textes, quelles activités choisir ? Pour quels apprentissages et quelles finalités d'enseignement ? Comment s'assurer que ses pratiques enseignantes soient durables et enrichissantes pour la jeune génération à éduquer personnellement et de façon citoyenne ?
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2327