Les pratiques audiovisuelles des lycéens sur smartphone : quel rôle dans leurs pratiques culturelles et leurs sociabilités ?

M'Barek, Nicolas (2016) Les pratiques audiovisuelles des lycéens sur smartphone : quel rôle dans leurs pratiques culturelles et leurs sociabilités ? [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

m'barek_nicolas_M22016.pdf


Accès : Accès restreint UT2J

Télécharger (917kB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: M'Barek, Nicolas
Directeur de recherche: Leveneur, Laurence
UFR / Composantes: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Education aux médias et à l'information (EMI)
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
Mots-clés en français: Smartphone, Appropriation, Cultures juvéniles, Sociabilités numériques, Autonomisation culturelle
Résumé en français: Parmi les multiples fonctions du smartphone, la fonction audiovisuelle (réception, diffusion et production de contenus) apparaît comme l’une des plus utilisées par les jeunes générations. L’objectif de cette étude est de s’interroger sur la spécificité des pratiques audiovisuelles des lycéens sur smartphone et sur leur rôle dans les pratiques culturelles et les sociabilités lycéennes. Elle s’appuie notamment sur les apports de la sociologie de la jeunesse et de la sociologie des usages. L’étude a été menée auprès de dix lycéens d’un lycée d’enseignement général de la proche périphérie bordelaise selon une approche qualitative. Ses résultats tendent à montrer que les pratiques audiovisuelles sur smartphone des lycéens sont intégrées dans des sociabilités multiples, sans forcément en constituer un élément fondamental. De plus, ces pratiques audiovisuelles participent activement à l’autonomisation culturelle des lycéens, au travers de l’abonnement à des chaînes You Tube notamment, et en contribuant au prolongement d’une « culture de chambre ». Elles révèlent également une forte relation pragmatique à l’objet de la part des lycéens dans les différents cadres de réception rencontrés. Par contre, l’étude fait apparaître un rôle très limité de la production audiovisuelle sur smartphone comme support à un « individualisme expressif »
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2450