Les rapports sociaux de sexe au sein de l'escorting: étude des pratiques sécuritaires

Guichard, Léa (2016) Les rapports sociaux de sexe au sein de l'escorting: étude des pratiques sécuritaires. [Mémoire]

[img] Texte (PDF)

guichard_lea_M12016.pdf


Accès : Non accessible

Télécharger (1MB) | Demander une copie
Type de document: Mémoire
Auteurs: Guichard, Léa
Directeur de recherche: Le Talec, Jean-Yves
UFR / Composantes: UFR Sciences, Espaces, Sociétés > Département Sociologie
Diplôme: M1 Genre, Egalité et Politiques Sociales (GEPS)
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes sur le genre
Mots-clés en français: Genre, Travail du sexe, Sécurité
Résumé en français: Les formes de travail sexuel sont multiples. L’escorting est l’une d’entre elles, se développant grâce aux TIC (Technologies de l’information et de la communication). Internet s’apparente à une nouvelle étape afin de rentrer en contact avec des clients dans le but d’ « échanges économico-sexuels » (Tabet, 2004). L’objectif de cette recherche est de comprendre comment se déroulent les relations entre escortes/clients dans un espace virtuel et d’étudier l’organisation des rapports de genre dans un tel espace avec une implication pratique, celle de la sécurité. Grâce à la réalisation d’entretiens semi-directifs auprès d’escortes toulousaines, différentes pratiques apparaissent : les pratiques objectives et subjectives de sécurité. L’existence de ces pratiques et leur application permettent aux escortes d’avoir un sentiment de sécurité et de maîtriser la rencontre avec les clients. Même si les rapports de pouvoir sont partiellement reconfigurés lors des rendez-vous, ils ne sont pas effacés pour autant.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2469