Améliorer la perception de l'exercice oral chez les apprenants de la filière STMG par l'intégration d’activités ludiques en classe.

Cugno, Joanna (2017) Améliorer la perception de l'exercice oral chez les apprenants de la filière STMG par l'intégration d’activités ludiques en classe. [Mémoire]

[img]
Prévisualiser
Texte (PDF)

Cugno_Joanna_M22017.pdf


Télécharger (2MB) | Prévisualiser
Type de document: Mémoire
Auteurs: Cugno, Joanna
Directeur de recherche: Sentou, Laure
UFR / Composantes: Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE)- Académie de Toulouse
Diplôme: M2 MEEF Eco-Gestion : Communication et organisation
Sujets: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Mots-clés en français: Enseignement technologique, STMG, Oral, Pédagogie ludique, Méthode d'enseignement
Résumé en français: Il est généralement admis que le « savoir parler » est un gage de réussite des études supérieures. Cependant, de nombreux enseignants en université mettent en avant le fait que de plus en plus de néo-étudiants intègrent les facultés avec de nombreuses lacunes langagières. Cette compétence, pourtant reconnue depuis les années 80, subit le flou affectant sa définition et n’apparaît pas encore assez claire aux yeux des praticiens. En effet, nous avons vu que les professeurs se trouvent très souvent désorientés face une potentielle exploitation didactique de ce concept d’oral. En ce qui nous concerne, nous faisons le choix de penser que l'enseignement de l'oral s’avère être difficilement assimilable une seule et même matière. L'oral est omniprésent et existe à l’intérieur comme à l’extérieur de la classe. De fait, le développement de cette compétence semble concerner l'ensemble des enseignants voire même l'ensemble du personnel éducatif. C’est notamment pour cette raison que nous avons décidé de tester une méthode pédagogique cherchant à amoindrir les blocages psychologiques et affectifs de certains apprenants face l'exercice oral, et ce, en dehors du cours de français. Favoriser l’aisance orale, amoindrir le sentiment d’évaluation et de jugement, dédramatiser la prise de risque étaient nos principaux objectifs. Pour ce faire, notre méthode dite « ludique » s’est appuyée sur diverses activités ayant chacune un objectif bien spécifique : la création d’un climat de confiance, l’appropriation de l’espace tableau, l’amoindrissement du sentiment d’évaluation ainsi que le développement de la confiance en soi grâce l’utilisation de la rétroaction positive.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/2579